Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > « Petits bonnets, grande cause », une opération où le tricot permet aussi de tisser du lien social

« Petits bonnets, grande cause », une opération où le tricot permet aussi de tisser du lien social

Partenariat innocent/les petits frères des Pauvres

Lancée il y a plus de 12 ans, l'opération a permis de collecter 522 456 petits bonnets en 2017. Le soutien d'innocent s'élève cette année à 104 000€.

Les petit bonnets sont arrivés !

Saison 2018, les petits bonnets sont arrivés dans le commerce. Retrouvez-les dans vos boutiques et magasins préférés !


Voir la vidéo sur la page d'innocent

Générosité, échanges et partage

Depuis 2005, grâce à la mobilisation de milliers de tricoteuses (et tricoteurs), le partenariat entre innocent et les petits frères des Pauvres a permis de récolter plus de 3 millions de bonnets et 578 302 € qui aident à financer les actions des petits frères des Pauvres contre l’isolement et la précarité de nos aînés.
 
Au-delà du soutien d'innocent qui s'élève cette année à 104 000€, cette opération est devenue au fil des années, un formidable vecteur de lien social avec la création de clubs tricot ou des rencontres entre les générations pour apprendre à tricoter les petits bonnets. Des moments de partage et d’échange qui sont au cœur des missions des petits frères des Pauvres.

Cette opération qui rencontre chaque année un écho grandissant a généré de nombreuses initiatives : création de clubs tricots dans des entreprises, des maisons de retraite, des écoles ; rencontres intergénérationnelles entre jeunes et moins jeunes pour apprendre à tricoter. Les équipes de bénévoles des petits frères des Pauvres proposent également des ateliers tricots qui sont devenus un rendez-vous attendu pour les personnes accompagnées par l’Association.

Comme le souligne Alain Villez, Président des petits frères des Pauvres,

Pour nous qui avons à cœur de renouer au quotidien des liens avec des personnes âgées qui souffrent d’isolement, c’est une opération solidaire qui a du sens : bien sûr, elle finance nos actions grâce à la mobilisation du public mais elle est aussi créatrice de lien social en permettant partout en France à de nombreuses personnes de toutes les générations de se découvrir et de se retrouver ensemble pour tricoter, échanger, partager.


A partir du 12 février, « Petits bonnets, grande cause » est mis en avant avec
  • une campagne d’affichage dans le métro parisien,
  • une surcouverture dans « 20 Minutes » et
  • une campagne digitale avec 4 nouvelles vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Téléchargez ici le communiqué de presse.

Actualités

  • Mort sociale, le film

    29/09/2017   Un film pour illustrer l'étude CSA sur l'isolement social des personnes âgées 
  • Solitude et isolement quand on a plus de 60 ans en France en 2017

    29/09/2017   Les petits frères des Pauvres ont décidé de mener avec l’institut CSA la première étude consacrée uniquement à la solitude et l’isolement des personnes âgées de plus de 60 ans en interrogeant par téléphone 1 800 personnes et en complétant avec des entretiens qualitatifs en face à face avec des personnes généralement exclues des sondages : personnes âgées détenues, personnes gravement malades, en hébergement collectif...  
  • Michel Billé, sociologue, sur l'étude CSA

    29/09/2017   Michel Billé, sociologue spécialiste du grand âge et du vieillissement, apporte son éclairage sur les résultats de l'étude CSA pour les petits frères des Pauvres. 
  • 14 propositions concrètes

    29/09/2017   Les petits frères des Pauvres formulent 14 propositions pour lutter contre l'isolement des personnes âgées, combattre l'exclusion numérique et créer des conditions favorables pour le quotidien des personnes âgées. 
Voir tout >>>

Articles du même thème

  • L’isolement des personnes âgées ne peut pas être un argument marketing

    01/06/2017   Depuis quelques semaines, le groupe La Poste propose une nouvelle offre « Veiller sur mes parents ». Cette nouvelle activité consiste à la visite payante des factrices/facteurs auprès de personnes âgées isolées. Face à cette proposition commerciale qui promet d’«éviter l’isolement des personnes âgées », les petits frères des Pauvres s’inquiètent, une nouvelle fois, de la marchandisation d’une souffrance sociale qui risque d’entraîner encore un peu plus d’exclusion. 

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique