Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > > Les petits frères des Pauvres de Nantes : les locaux agrandis

Les petits frères des Pauvres de Nantes : les locaux agrandis

Dans l'édition nantaise du 24 juin le quotidien régional Ouest-France revient sur la récente inauguration des locaux de la Fraternité de Nantes après leur réaménagement.

Installés à Nantes depuis plus de 50 ans, les petits frères des Pauvres ont inauguré, récemment leurs locaux agrandis, dans le quartier de Toutes-Aides. Entretien avec Olivier Manceaux, directeur de la Fraternité de Nantes et Gwénaëlle Cavalie, responsable de la communication.

Pourriez-vous nous brosser un portrait succinct de l'association ?


Gwénaëlle Cavalie : Nous nous consacrons aux personnes de plus de 50 ans, souffrant de solitude et d'isolement. En 2010, 463 personnes ont ainsi été accompagnées par plus de 500 bénévoles de tous âges soutenus par les 18 salariés de l'association. Les lieux d'intervention couvrent l'agglomération nantaise, les cantons du Loroux-Bottereau et de Vallet, Saint-Nazaire et la Presqu'île, ainsi que le CHU de Nantes.

En quoi consiste le travail des bénévoles ?

Gwénaëlle Cavalie : C'est très variable. Il y a beaucoup de chauffeurs pour véhiculer les personnes accompagnées. Après, c'est surtout le soutien moral et les relations humaines que nous privilégions. Ce soutien peut se faire aussi bien à domicile qu'à l'hôpital, en maison de retraite ou dans d'autres structures collectives. Parmi nos autres actions, on peut citer l'accueil Solitud'écoute ou la cellule maltraitance.

Quels sont les temps forts de l'année ?

Olivier Manceaux : Ils concernent essentiellement le temps de Noël et les périodes de vacances où la solitude prend une dimension supplémentaire. Nous organisons
chaque année des grands repas festifs, des séjours ou des sorties à la journée.

Comment les personnes seules arrivent-elles chez vous ?

Olivier Manceaux : C'est parfois une démarche volontaire. Mais, plus souvent, nous sommes alertés par le voisinage, les services sociaux ou médicaux. Une journée comme aujourd'hui permet de rassembler tous ces partenaires et de renforcer la synergie entre salariés et bénévoles travaillant ensemble sur notre projet associatif. Cinq
nouveaux bureaux et une nouvelle salle de réunion favorisent désormais ce travail.

Ouest-France | 24 juin 2011

Actualités

Voir tout >>>

Evénements

Voir tout >>>

Articles du même thème

Témoignages


Voir tout >>>

Nos partenaires

logo URIOPSS Pays de la Loire

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique