Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > > Opération fraîcheur à la Fraternité Paris Saint-Maur : Les brumisateurs de la Fraternité

Opération fraîcheur à la Fraternité Paris Saint-Maur : Les brumisateurs de la Fraternité

Une des actions menées dans le cadre du Plan canicule

Comme chaque année, la Fraternité Paris-Saint Maur a participé au plan canicule réactivé depuis le 1er juin 2013. En lien avec les mairies d’arrondissement, le Pôle Santé a mis en œuvre diverses actions de prévention, d’information et de communication à l’égard des personnes âgées les plus isolées et vulnérables.

Pour rafraichir les personnes accompagnées, la Fraternité innove cette année avec un brumisateur canicule recyclable. Emile et Arthur, deux jeunes bénévoles de la Fraternité Saint-Maur ont participé à la mise en place du plan canicule et sont partis à la rencontre des personnes accompagnées. Ils ont mis toute leur énergie au mois de juillet pour que tous soient équipés de ventilateurs et des nouveaux brumisateurs. Ce soutien matériel leur a été offert à leur domicile ou lors des permanences santé.

Rencontre avec ces jeunes bénévoles :

Que faites vous dans la vie et depuis quand êtes vous à la Fraternité Paris Saint-Maur  ?

Emile : Je suis arrivé en juin 2013 à la Fraternité Paris Saint Maur pour un bénévolat tout au long de l’été. Je suis étudiant en Licence d’Economie et Développement International à l’Université de Mecgill à Montréal. C’est ma première expérience dans le social et dans le bénévolat humanitaire. Je voulais par ce biais, rencontrer des personnes, être actif sur le terrain pour aider les personnes démunies et comprendre l’organisation des politiques de prise en charge des personnes en situation de précarité.

Arthur : Je suis bénévole auprès de la Fraternité Paris Saint Maur pour tout le mois de juillet. Etudiant en deuxième année d’Economie à l’Université de la Sorbonne à Paris, c’est ma deuxième expérience dans le domaine du social. J’ai été animateur bénévole dans un centre de loisirs dans le 19ème arrondissement de Paris. J’ai voulu réitérer cette riche expérience auprès d’un public de personnes démunies.

Quelles ont été vos missions lors du déclenchement du plan canicule ?

Emile : J’étais en charge de contacter toutes les personnes à risque[1] repérées par le Pôle Santé. Le but était de m’assurer qu’elles aillent bien et de recenser leurs besoins du fait de la chaleur. Ce premier contact m’a également permis de leur donner quelques recommandations[2]  pour améliorer leur quotidien.

Arthur : Avec Emile, nous avons fait l’inventaire de tout le matériel dont nous disposions en stock pouvant servir aux personnes accompagnées. J’ai participé au recensement des personnes que j’ai  ensuite contactées afin de passer à leur domicile pour leur apporter des ventilateurs ainsi que des brumisateurs.[3]

Comment avez-vous pris contact avec les personnes accompagnées et quelles ont été leurs réactions ?

Emile : J’ai contacté les personnes par téléphone mais je les ai aussi sensibilisé sur notre démarche canicule lors des visites à domicile, des déménagements, des permanences quotidiennes et enfin dans notre accueil de jour à l’Etape. Je suis également passé chez elles pour les aider à installer le matériel et pour leur expliquer comment se servir du brumisateur pour une efficacité optimale lors de fortes chaleurs.

Arthur : Je suis passé par leur référent et le Pôle Santé pour obtenir les coordonnées des personnes dites à risque. Le contact téléphonique est très bien passé. Les personnes étaient contentes de l’intérêt qui leur était porté et m’ont autorisé à passer à leur domicile pour procéder à l’installation et à la distribution des ventilateurs et des brumisateurs.

Quelles sont vos impressions et le bilan que vous faites de vos missions ?

Emile : Le plan canicule est une découverte, ce dispositif de prévention n’existe pas au Canada et cela m’a permis de découvrir l’organisation de la prise en charge des personnes âgées en France. Les personnes accompagnées sont bien informées du danger de la canicule. Une bonne partie était déjà équipée de ventilateurs. Les brumisateurs ont rencontré beaucoup de succès et représentent une porte d’entrée ludique pour aborder les personnes fragiles. Elles ont d’ailleurs fait un retour positif de nos actions.

Arthur : Je me suis toujours assuré de ne pas être intrusif et je n’ai pas insisté lorsque les personnes ont refusé les aides proposées. Il est important de respecter leur intimité tout en leur faisant prendre conscience des risques. Par ailleurs, cela nous a également permis de faire le lien avec les référents sociaux lorsque nous avons repéré des besoins spécifiques qui n’entraient pas dans le cadre du plan canicule. Nous avons pu être un intermédiaire entre la personne et leur référent. J’avais quelques appréhensions sur la précarité que j’ai dépassé grâce au soutien de l’équipe. J’ai rencontré des personnes salariées et bénévoles investis dans leur accompagnement et à l’écoute des besoins des personnes.

Quatre vingt onze personnes ont été recensées par le Pôle Santé de la Fraternité Saint-Maur et enregistré sur la liste CHALEX[4] des Mairies, 40 ventilateurs ont pu être distribués ainsi qu’une cinquantaine de brumisateurs rechargeables.

Le dynamisme et l’implication des bénévole et salariés dans leurs missions ont permis aux personnes recensées de mieux appréhender les fortes chaleurs enregistrées ces dernières semaines et de profiter de l’été en toute sérénité.

Marie-Thérèse BORGES

CDS Santé – Pôle Santé

[1] Personnes à risque : cf. critères recensement des personnes à risque isolées www.sante.gouv.fr

[2] Les recommandations canicule 2013 du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé

[3] Brumisateurs : flacons vaporisateurs vides 50ml modèle Montparnasse www.aroma-zone.fr

[4] Fichier CHALEX : registre informatique de la Mairie de Paris et de la DASES recensant les personnes à risque

En savoir plus : http://www.petitsfreres.asso.fr/nos-actions/canicule.html

Actualités

Voir tout >>>

Evénements

Voir tout >>>

Articles du même thème

  • Détente et beauté à Wissant

    08/09/2014   Ce séjour à Wissant, qui a eu lieu du 13 au 17 mai dernier, commence par un départ en train depuis la Gare du Nord. Le Maris Stella (étoile de mer en latin !) accueille les 12 femmes et 7 accompagnantes à qui ce séjour réservera de bons moments de détente et de beauté. En effet, il est exclusivement réservé aux femmes et aux soins, aux gestes de santé.  

Témoignages


Voir tout >>>

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir