Armelle de Guibert, nouvelle déléguée générale des petits frères des Pauvres

01 juillet 2016
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Armelle de Guibert vient d’être nommée déléguée générale des petits frères des Pauvres, succédant ainsi à Jean-François Serres, délégué général depuis 2006.

Entrée chez les petits frères des Pauvres en 2010, Armelle de Guibert était, jusqu'à ce jour, directrice de l’Association de gestion des établissements des petits frères des Pauvres (pfP-AGE), après avoir dirigé la Fraternité Paris Saint-Maur (accompagnement de personnes en grande précarité) où elle a participé à la création d’un pôle dédié à l’hébergement des femmes sans domicile fixe. Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes, de l’EHESP (Ecole des hautes études en santé  publique de Rennes), d’un double DESS d’Economie et gestion des services de santé (Université Paris Dauphine) et de Communication sociale et gestion des ressources Humaines (CELSA), Armelle de Guibert a débuté sa carrière dans des fonctions RH avant de rejoindre le secteur de l’exclusion en 2005 où elle fut successivement directrice adjointe dans un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale puis directrice d’un pôle hébergement « jeunes ». C’est la première fois qu’une femme accède à cette fonction au sein de l’association les petits frères des Pauvres. Redonner la parole aux sans voix ! « Pour que s’engage le changement, il est primordial de redonner la parole aux personnes que nous accompagnons. L’un de nos enjeux majeurs étant de faire entendre la voix des plus démunis », explique Armelle de Guibert. En cette année du 70ème anniversaire, la nouvelle déléguée générale entend également poursuivre le déploiement des petits frères des Pauvres sur l’ensemble du territoire, afin de répondre au mieux aux nouveaux enjeux du vieillissement. L’association espère, d’ici 2025, mobiliser 400 équipes réparties un peu partout en France (contre 250 aujourd’hui) avec une attention particulière aux zones qui cumulent un grand nombre de personnes âgées et des facteurs importants de précarité. Aujourd’hui 1,5 million de personnes de plus de 75 ans sont isolées socialement, et ce chiffre pourrait monter à 4 millions dans vingt ans. « Il faut rappeler que l’être humain a besoin de liens pour vivre son humanité. Il est primordial que les gens se regardent, se parlent et se mobilisent face à l’isolement des personnes âgées. La place des entourages est essentielle ». Les petits frères des Pauvres en chiffres 11 000 bénévoles et 577 salariés 256 équipes d’actions dans toute la France et 30 maisons et établissements 33 168 personnes aidées dont 12 380 accompagnées régulièrement. 89 % d’entre elles ont plus de 60 ans. Le communiqué de presse en téléchargement  Juillet 2016 - Armelle de Guibert, nouvelle déléguée générale des petits frères des Pauvres - (PDF / 402 ko) - 

Dans la même catégorie