Avec ou sans canicule

08 juillet 2010
articles les plus récents
  • 16 octobre 2020
    La crise, facteur aggravant de précarité : nos aînés témoignent
    Lire l'actualité
  • 15 octobre 2020
    Coronavirus en Ehpad : préserver le lien social coûte que coûte !
    Lire l'actualité
  • 14 octobre 2020
    En 2019, plus de 36 500 vies de personnes âgées isolées changées grâce à la générosité de nos donateurs
    Lire l'actualité
Voir tout

Tandis que les prévisions de Météo-France tablent pour cet été sur des températures plus chaudes que la moyenne , les petits frères des Pauvres rappellent que seuls, une veille et un accompagnement attentifs protègent les personnes isolées lors de périodes de canicule ou de grands froids

En période de forte chaleur, de canicule ou de grand froid, les personnes que nous accompagnons sont très exposées aux risques sanitaires (hyperthermie, déshydratation, chocs thermiques…), de part leur fragilité physique et leur isolement social, nous sommes donc particulièrement vigilants durant ces périodes à risques. Le drame de la canicule de 2003 nous a montré, que le risque climatique et l'isolement sont deux facteurs, qui une fois combinés peuvent avoir des conséquences tragiques pour les personnes âgées.   Chaque été, nous savons que la vie est difficile pour les personnes âgées isolées, dépendantes ou fragiles, lorsque les voisins et la famille sont en vacances, que les commerces de proximité sont fermés, que les services sociaux tournent au ralenti. Les conséquences catastrophiques de la canicule de 2003 sont révélatrices d'une situation chroniquement difficile pour ces personnes. Les petits frères des Pauvres sont engagés toute l'année pour accompagner des personnes âgées isolées et en situation de précarité. L'été, nous redoublons de vigilance pour lutter contre l'exclusion estivale. Ainsi, de nombreux programmes de séjours de vacances pour les personnes fragilisées, des actions d'aide de proximité pour ceux qui ne peuvent partir et restent en ville tout l'été, sont engagés depuis de nombreuses années. Parallèlement, les petits frères des Pauvres mènent une veille active auprès des personnes âgées accompagnées et auprès de celles qui sont signalées -par les communes notamment. Les entités petits frères des Pauvres sont en relation avec les autorités pour coordonner les actions de veille, de visite, d'information dès que le plan canicule est déclenché (1er juin de chaque année). La lutte contre l'isolement est un combat de chaque instant, pour les petits frères des Pauvres, les périodes estivales et hivernales ne riment pas uniquement avec les vacances, mais également avec la vigilance et la fraternité.   QUELQUES INFORMATIONS SUR LES CANICULES ET FORTES CHALEURS Les canicules et fortes chaleurs peuvent avoir un impact sur la santé de chacun quand ces 3 conditions sont réunies : il fait très chaud ; la nuit, la température ne descend pas, ou très peu ; cela dure plusieurs jours. Les personnes encourent des risques lorsqu'elles sont exposées à des chaleurs extrêmes : Selon l'âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs. Lorsque l'on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C'est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40° avec altération de la conscience). En ce qui concerne l'enfant et l'adulte, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l'eau et on risque la déshydratation. Plusieurs populations sont considérées « à risque » : les personnes âgées de plus de 65 ans ; les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans ; les travailleurs manuels, travaillant notamment à l'extérieur et les personnes pratiquant une activité sportive en plein air. D'autres personnes sont également susceptibles d'être plus à risque en période de canicule : les personnes confinées au lit ou au fauteuil ; les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d'orientation ou de pertes d'autonomie pour les actes de la vie quotidienne ; les personnes ayant une méconnaissance du danger ; les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l'adaptation de l'organisme à la chaleur ; les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur ; les personnes en situation de grande précarité. Canicule - Personnes agees - INPES par sante-jeunesse-sports

Dans la même catégorie