Avis aux Parisiens isolés : Paris en Compagnie va changer votre quotidien

02 avril 2019

Geneviève et Izmane, une belle relation nouée grâce à Paris en Compagnie. © Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Vous avez plus de 65 ans et vous vous sentez seul à Paris ? Vous êtes majeur et vous souhaitez vous engager bénévolement dans votre quartier ? Paris en Compagnie, lancé notamment par les Petits Frères des Pauvres, est fait pour vous ! La preuve en vidéo avec Izmane, 92 ans, et Geneviève, bénévole.

En France, 300 000 personnes de plus de 60 ans ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, tous réseaux confondus (CSA, 2017). À Paris, plus de 175 000 aînés vivent seuls.

Parce qu’ils sont isolés et en perte d’autonomie, les Petits Frères des Pauvres, Autonomie Paris Saint Jacques, Lulu dans ma rue et la ville de Paris ont lancé Paris en Compagnie en janvier 2019. Ce dispositif gratuit permet aux plus de 65 ans de demander un accompagnement ponctuel et à des citoyens de s’engager bénévolement et sans engagement dans leur quartier. 

Pour s’inscrire et participer, une ligne téléphonique, une application mobile, un site Internet et des implantations physiques avec les kiosques "Lulus dans ma rue" et Autonomie Paris Saint Jacques, sont à disposition. 

À ce jour, 250 aînés se sont inscrits et 220 citoyens engagés ont été formés. Sur les 320 rencontres réalisées, 60 % des demandes concernent les loisirs, 37 % des accompagnements à des rendez-vous médicaux et 3 % des accompagnements à des rendez-vous administratifs.

Un complément aux Petits Frères des Pauvres

Pour les Petits Frères des Pauvres, qui accompagnent plus de 37 000 personnes âgées isolées, le dispositif Paris en Compagnie ne remplace pas un suivi sur le long-terme mais il est un allié de choix par sa flexibilité et sa simplicité d’utilisation

Le témoignage des inscrits

« Un jour où j’avais le cafard, j’ai décidé d’appeler le numéro de Paris en Compagnie. Même si mes enfants et petits-enfants viennent souvent me voir, je me sens seule en semaine », raconte Izmane, 92 ans.

Geneviève est une citoyenne engagée tout juste retraitée et elle est conquise : « Je me suis dit que je serais très contente de disposer de ce service plus tard. On va tous devenir âgés un jour ou l’autre ! »

Rompre la solitude

Pour Izmane, Paris en Compagnie permet de rompre avec sa solitude et d’oser de nouveau les sorties : « Depuis que je me suis fait opérer des deux genoux, j’angoisse de sortir seule. J’ai peur de me déplacer en bus ou de tomber dans la rue, déplore-t-elle. Avec Geneviève, j’ai pu retourner au Parc Floral que j’adore et que je n’avais pas vu depuis au moins une vingtaine d’années ! Et puis, nous discutons beaucoup, nous avons beaucoup de points communs », sourit-elle.

Paris en Compagnie : les conseils d’Izmane et Geneviève

« Malheureusement, je crois que beaucoup de gens n’ont pas l’état d’esprit suffisamment ouvert pour rencontrer des inconnus. Nous, personnes âgées, qui sommes parfois fragiles ou vulnérables, nous nous méfions beaucoup… Il y a tellement d’arnaques. Mais il faut dépasser sa peur » déclare Izmane.

De son côté, Geneviève encourage à dépasser ses préjugés sur nos aînés : « Il ne faut pas avoir peur des personnes âgées ! Vous allez rencontrer des personnes différentes, aux parcours divers. Et cela apporte tellement de leur rendre le sourire, de leur permettre de faire des choses qu’ils n’auraient jamais fait seuls… », reconnaît la jeune retraitée.

Dans la même catégorie