Besançon : des roses et un sourire pour les seniors isolés

06 octobre 2016
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

EN PRÉAMBULE à la Semaine Bleue, semaine nationale des personnes retraitées et âgées, l'équipe de bénévoles des petits frères des Pauvres a distribué, comme chaque année le 1er octobre, les fleurs de la fraternité.

Des roses, qui, confiées aux badauds des passages Pasteur, étaient destinées à être offertes aux personnes âgées de leur voisinage. «Notre devise, explique Catherine Cagnon, responsable de l'association sur Besançon, est “les fleurs avant le pain”. Beaucoup d'associations s'investissent dans l'aide alimentaire, nous apportons quant à nous, une fleur, un sourire, un moment de partage». C'est en effet la lutte contre l'isolement qui motive les petits frères des Pauvres, association laïque créée en 1946 et présente dans la plupart des régions françaises ainsi que dans 9 autres pays. A Besançon, 30 bénévoles de 20 à 75 ans, accompagnent 26 personnes isolées, et sans famille proche. La plupart de ceux-ci sont en maisons de retraite, mais 4 vivent à leur domicile. Les visites hebdomadaires se font en binôme et petit à petit, des liens se créent. Parfois même, un départ en vacances est programmé au sein d'une des différentes maisons de l'association. Une permanence a lieu tous les premiers vendredis du mois de 14 à 16h au siège des petits frères, 1 rue du Petit Battant. Les candidatures au bénévolat y sont bienvenues. L'Est Républicain - 2 octobre 2016

Dans la même catégorie