Bonnes volontés : les petits frères des Pauvres en quête de bénévoles en Creuse

19 août 2014
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Soutenir et aller à la rencontre des personnes isolées. Voici l’une des missions de l’association des petits frères des Pauvres. Installés à Montluçon depuis 5 ans, les petits frères des Pauvres tentent d’ouvrir une nouvelle antenne en Creuse. « Nous sommes dans un département où la solitude est parfois rude à affronter », souligne Robert Dupoux, président du groupe montluçonnais.

Être l’oreille attentive aux maux des autres « Je suis revenu m’installer en Creuse il n’y a pas longtemps et je m’aperçois que beaucoup de personnes souffrent de leur isolement. Parfois elles sont en ruptures familiales ou malades. Souvent la maladie éloigne les enfants qui ne veulent pas voir la santé de leurs parents se dégrader. Avec les petits frères des Pauvres, nous souhaitons rompre cette spirale démoralisatrice ». Pour cela l’association a besoin de bénévoles. Ces derniers fonctionnent en binôme. Lorsque l’un des deux est absent ou dans l’impossibilité de se rendre chez la personne en détresse, l’autre peut le remplacer. « La direction de l’association ne propose pas de fiche préétablie où il faut cocher des cases. Nous sommes libres de nous rendre quand nous le voulons chez les personnes que l’on visite. La finalité n’est pas de lier amitié mais d’offrir une oreille à qui parler », affirme Roger Dupoux. Entre bénévoles, le contact est permanent. Selon Roger Dupoux, « cette méthode établit un suivi moral des personnes. Nous ne faisons pas le boulot des travailleurs sociaux, ce n’est pas notre rôle. Nous accompagnons ces personnes dans leur vie. Il n’y a rien à gagner si ce n’est de créer des échanges et l’impression de se rendre utile » lâche avec beaucoup d’humilité Robert Dupoux. « Nous sommes des humains qui parlons à d’autres humains ». ■ ■ CONTACTS Les petits frères des Pauvres Pour rejoindre l’antenne creusoise de l’association, il vous suffit de joindre le Président Robert Dupoux au 05.19.89.99.04. ou par courriel à l’adresse suivante : pfp.montlucon@petitsfreresdespauvres.fr La Montagne - 19 août 2014

Dans la même catégorie