C’est prouvé, l’isolement détériore la santé et favorise la perte d’autonomie

07 mars 2024
Solitude et isolement : une étude détaille les effets sur la santé

Une étude s'attache aux impacts concrets de la solitude sur l’état de santé des personnes âgées… © ivan_kislitsin / Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 13 juin 2024
    De grandes avancées contre les maltraitances des personnes âgées : on fait le point
    Lire l'actualité
  • 10 juin 2024
    Cet été, 1200 personnes âgées vont profiter des bienfaits du sport avec nos Old’ympiades
    Lire l'actualité
  • 02 mai 2024
    Près de Nantes (44), une belle rencontre pour célébrer les liens entre générations
    Lire l'actualité
Voir tout

Des chercheurs se sont attelés aux impacts concrets de la solitude sur l’état de santé des personnes âgées… De quoi montrer (encore !), l’importance du lien social…

Maladies cardio-vasculaires, AVC, cancers, dépression, démence… La liste des maladies favorisées par l’isolement est bien longue, selon plusieurs recherches

Fin février 2024, des chercheurs des universités de Glasgow et d’Amsterdam ont publié un article dans le fameux journal The Lancet Healthy Longevity qui s’attarde sur 130 études portant sur l’isolement. Le résultat ? L’isolement augmente le risque de fragilité physique, ce qui à son tour, augmente les risques d’altérations de la santé comme la dépression, les chutes ou le déclin cognitif. Autrement dit, la solitude joue malheureusement un rôle d'accélérateur de la détérioration de la santé chez les personnes âgées.

Un cercle vicieux puisque la fragilité « physique » conduit elle-même à s’isoler : quand on a peur des chutes, on ne sort plus de chez soi, quand on est malade, on a tendance à se renfermer… 

Les chercheurs notent également que l'altération du comportement social et physique survient souvent en même temps. « Les personnes âgées qui sont physiquement vulnérables doivent souvent faire face à un déclin de leur comportement social et mental. Lorsque nous nous occupons de personnes âgées, nous devons être attentifs à tous ces aspects », précise Peter Hanlon, chercheur à l’Université de Glasgow. 

C’est donc clair ici : isolement et solitude mènent facilement à la perte d’autonomie.

Agir contre l’isolement des personnes âgées

Afin d’éviter ces méfaits, la prévention de la solitude et de l’isolement sont la clé. « La solitude, par exemple, n'est pas un problème facile à résoudre. Cependant, on dispose de plus en plus de connaissances sur les interventions efficaces possibles, y compris les activités qui aident les personnes âgées à renforcer leurs liens sociaux », conseille le chercheur.

Pour les Petits Frères des Pauvres, qui luttent contre l’isolement des personnes âgées depuis plus de 75 ans, la question de la création de lien social est effectivement centrale. Notre Association, via ses 15 067 bénévoles, visite les aînés isolés et démunis, sur leur lieu de vie, quel qu’il soit. Nous recréons des liens leur permettant de retrouver goût à la vie !

« Les Petits Frères des Pauvres et toute son équipe sont une lumière dans ma vie. Ils y ont chassé la solitude. », abonde Marie-Claire, 61 ans, accompagnée par les Petits Frères des Pauvres d’Ouest-Var (83).

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie