Catherine, 45 ans, à Paris : une si bienveillante voisine

26 avril 2011
articles les plus récents
  • 21 janvier 2022
    Sans Internet, isolées… quand les personnes âgées peinent à se faire vacciner
    Lire l'actualité
  • 20 janvier 2022
    Ces testateurs vous donnent 4 bonnes raisons de faire un legs aux Petits Frères des Pauvres
    Lire l'actualité
  • 17 janvier 2022
    Blue Monday : les astuces bonne humeur de nos aînés
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans son dernier numéro du 14 avril, l'hebdomadaire consacre un dossier de six pages au bénévolat et cite le témoignage de Catherine, bénévole au sein du dispositif Voisin-age initié par les petits frères des Pauvres.

Porté par l'association les petits frères des Pauvres, le dispositif Voisin-Age met en relation les personnes âgées et leurs voisins en privilégiant la proximité, les affinités et la réciprocité des échanges. Expérimenté en 2009 dans la capitale, il a obtenu le1er prix des Initiatives de la bientraitance de la ville de Paris en 2010. Deux cents « voisineurs » ou « voisineuses » participent à cette opération. À l'instar de Catherine Le Runigo, artiste peintre dans le XVIIe arrondissement. « Je voisine quatre personnes : Huguette, Joëlle, Daniel et Elisabeth. Les liens qui se tissent sont différents d'un individu à l'autre. Quand j'ai connu Huguette, par exemple, elle vivait dans un hôtel. Elle était timide et peu sûre d'elle. Au fil de notre relation, elle s'est ouverte de manière spectaculaire. Avant, elle ne s'intéressait à rien. Aujourd'hui, c'est elle qui m'appelle pour qu'on aille au musée, au cinéma ou se promener. Ce qui m'a motivée dans cette initiative ? Prouver que l'on peut apporter autre chose que de l'argent pour aider les autres. D'ailleurs, nous ne sommes pas dans une relation aidant-aidé, mais bien dans un lien d'amitié et d'affection. On reçoit autant que l'on donne. » Laurence Valentini | Le Pélerin | 14 avril 2011

Dans la même catégorie