Ces aînés qui continuent de nous étonner à leur âge

27 mai 2021
Ces personnes âgées passionnées qui travaillent toujours

Josy, chef de troupe des Majors-girls et Denise, chocolatière, deux femmes aussi actives que passionnées. / © Sohée Monthieux. France 3 TV / Neo.tv

articles les plus récents
  • 17 septembre 2021
    Grâce aux Petits Frères des Pauvres, les aînés dépendants peuvent partir en vacances !
    Lire l'actualité
  • 09 septembre 2021
    La meilleure prévention contre le suicide, c’est la lutte contre l’isolement !
    Lire l'actualité
  • 09 septembre 2021
    Après avoir connu la rue, Patrick, 63 ans, ému par cette surprise des Petits Frères des Pauvres
    Lire l'actualité
Voir tout

Ils ont 80, 90 ou même 100 ans et continuent de travailler par passion ou même de donner des cours. Les Petits Frères des Pauvres vous proposent de partir à la rencontre de ces aînés toujours aussi pêchus pour leur âge qui font tomber les clichés sur la vieillesse !

À 102 ans, Henriette vend des cartes postales à Luchon

« J’ai 102 ans, je crois...je ne fais pas très attention à mon âge »… sourit Henriette. Depuis 1948, cette centenaire n’a cessé de travailler dans sa boutique de photos et cartes postales à Bagnères-de-Luchon dans les Pyrénées. « Je préfère travailler et voir du monde que de rester chez moi à attendre que les jours passent » confie-t-elle aux équipes de Brut.

À 81 ans, elle est influenceuse fitness

@erikarischko

##makemomepic ##nodaysoff ##fitgirl ##fit ##trainhard ##traininghome ##functionalfitness ##resistancebands

♬ original sound - Sickickmusic

Des fentes, des squats, des pompes… un vrai programme d’entraînement qui vous est proposé en ligne sur TikTok par Erika Rischko. Cette allemande de 81 ans compte plus de  160 000 abonnés qui suivent assidument ses séances de sport plutôt… musclées ! Inscrite 25 ans plus tôt par sa fille à un cours de gym alors qu’elle n’avait jamais fait de sport avant, elle est aujourd’hui en excellente forme physique ! Elle est très active sur les réseaux sociaux et effectue même des challenges de danse avec son mari, lui aussi âgé de 81 ans.

À 84 ans, elle tient une chocolaterie à Paris

« Quand tu travailles et que tu es heureuse de travailler, tu ne vois pas l’heure », remarque Denise, 84 ans. Au cœur de sa boutique dans le 9e arrondissement de Paris, qu’elle décrit comme « un salon où l’on vient bavarder et voir les meilleurs produits de France », elle vend des chocolats et confiseries. Même si la crise sanitaire lui fait craindre de lourdes pertes financières, elle espère un meilleur avenir. Une vidéo de Neo.tv.

À 103 ans, Marie-Lou ouvre son bistrot tous les jours dans le nord

Depuis 70 ans, Marie-Lou a une routine bien rodée… tous les matins, elle ouvre son bistrot situé dans un village de 9000 habitants dans le nord. « Des clients, j’en ai qui viennent régulièrement… mais j’en ai plus beaucoup, je les enterre tous » observe-t-elle. À 103 ans, elle ne regrette rien et se satisfait de la belle vie qu’elle a eue. Un reportage signé Neo.tv.

Retraitées, elles sont majorettes à Montpellier

Tenues moulantes, strass et musique entraînante… c’est une vraie passion pour les 18 membres des Majors-Girls de Montpellier, grands-mères pour la plupart. Depuis 1964, ce club qui défie le temps et les clichés sur la vieillesse parcourt les évènements locaux pour des performances endiablées de lancer de bâton. Les équipes de France 3 sont allées à leur rencontre.

À 88 ans, Katya tient toujours un salon de coiffure à Paris

Boulevard de Magenta à Paris, se dresse toujours un salon de coiffure emblématique. Derrière les bacs, Katya, 88 ans. Si aujourd’hui les clients se font plus rares, cela n’empêche pas Katya de se lever chaque matin avec énergie… et des projets plein la tête ! Après 60 ans de carrière dans la coiffure, elle envisage désormais d’ouvrir un bar à crêpes. Cette parisienne revient avec humour sur sa carrière, ses amours et ses plans pour Konbini news. 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie