Dénutrition d’une personne âgée : les recommandations d’une gériatre pour retrouver l’appétit

22 novembre 2022
Recommandations contre la dénutrition

Les conseils d’une gériatre pour permettre à une personne âgée dénutrie de retrouver l’appétit ! © Aurélien Marquot / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 24 novembre 2022
    Comment devenir bénévole en milieu carcéral ?
    Lire l'actualité
  • 17 novembre 2022
    « Petit bonnet, bonne action » : notre opération de tricot solidaire 2023 revient pour la 17e année
    Lire l'actualité
  • 15 novembre 2022
    Vidéo sur Brut : 43 personnes âgées de Toulon bénéficient de la cagnotte solidaire
    Lire l'actualité
Voir tout

À l’occasion de la Semaine nationale de la dénutrition du 18 au 25 novembre 2022, voici quelques recommandations pour permettre à une personne âgée souffrant de dénutrition de retrouver du poids et du plaisir en mangeant ! Le Pr Agathe Raynaud-Simon, gériatre et nutritionniste, nous donne ses meilleures astuces…

Pour les 400 000 personnes âgées qui souffrent de dénutrition à domicile et les 270 000 aînés qui en souffrent à l’Ehpad, les repas sont souvent synonymes de contraintes, de difficultés voire d’ennui ou même de dégoût pour certains aliments. Pour ceux qui accompagnent régulièrement ou occasionnellement des personnes âgées, le Pr Agathe Raynaud-Simon, Chef du Département de Gériatrie de l’hôpital Bichat (Paris, 75) et Trésorière du Collectif de Lutte contre la Dénutrition explique comment aider à retrouver l’appétit.

Comment dépister la dénutrition ?

Si les causes possibles de cette maladie sont multiples, les critères pour diagnostiquer la dénutrition sont clairement établis par la Haute Autorité de Santé :
  • Une perte de poids (≥ 5 % en 1 mois ou ≥ 10 % en 6 mois ou ≥ 10 % par rapport au poids habituel avant le début de la maladie)
  • Un indice de masse corporel inférieur à 22 
  • Une diminution de la force et de la masse musculaire

Comment éviter la dénutrition ?

Pour éviter la dénutrition, il est possible d’agir en prévention. Le Pr Agathe Raynaud-Simon conseille : « Ce qui est important, c’est de conserver une alimentation variée, de continuer à faire trois vrais repas par jour, de continuer à manger de la viande, des œufs ou du poisson c’est-à-dire des protéines et des laitages. L’objectif, c’est de maintenir un poids stable et une alimentation variée. Parallèlement, il est primordial de poursuivre une activité physique -adaptée à la personne bien sûr- (par exemple, marcher, monter les escaliers, de suivre des séances de groupe d’activité physique adaptée…). Ce qui compte, c’est de toujours faire travailler ses muscles pour les garder bien fonctionnels. »

Garder un poids stable, manger des protéines, faire de l’activité physique… le trio gagnant pour éviter la dénutrition ! 
Recommandations contre la dénutrition

La visite des aidants, c'est l'occasion d'avoir un repas festif... et une bonne raison de retrouver l'appétit ! © Aurélien Marquot / Petits Frères des Pauvres

Dénutrition : quels conseils pour une personne âgée à domicile ?

Lorsqu’on vit seul, l’envie de se cuisiner des bons petits plats peut vite disparaitre… Alors comment se nourrir tout en retrouvant l’appétit ? Pour le Pr Agathe Raynaud-Simon, l’essentiel est avant tout de manger ce qui leur fait plaisir ! « L’idée, c’est de ne pas être trop rigide sur l’alimentation quand on a des difficultés à s’alimenter. Les personnes âgées peuvent donc manger ce qui leur fait plaisir, sans restriction particulière.»

Et pour retrouver l’appétit et se faire plaisir en mangeant, le médecin recommande d’utiliser tous les subterfuges… « S’il y en a pour qui c’est plus sympa de manger devant la télévision parce qu’ils sont ainsi plus ou moins en compagnie, pourquoi pas ! S’ils aiment les condiments (ketchup, mayonnaise, moutarde…), il ne faut pas s’en priver non plus. », précise-t-elle.

Les personnes âgées peuvent donc manger ce qui leur fait plaisir

Quant à l’entourage qui vient rendre visite occasionnellement à une personne âgée dénutrie, il est aussi possible d’agir à son échelle. « Quand les aidants viennent une fois par semaine, c’est l’occasion d’avoir un repas festif. En amont, identifiez bien ce que la personne aime et faites les courses en ce sens. Ensuite, c’est un message important, ne craignez pas de couper l’appétit d’une personne en lui proposant des aliments riches. Il ne faut évidemment pas forcer parce que c’est pénible de manger quand on n’en a vraiment pas envie mais plus on propose, plus finalement la personne va prendre. Enfin, proposez des collations, qui sont plutôt bien acceptées : jus de fruits, gâteaux, viennoiseries, chocolat ou fromage sont des bonnes idées ! »

Enfin, au-delà des repas, le médecin conseille de ne pas négliger le plan affectif… « L’encouragement, c’est important : le fait de dire « c’est possible de reprendre du poids, tu peux reprendre des forces ». Reprendre des forces, c’est souvent un terme auquel ils sont sensibles. Pas la peine de parler de dénutrition, terme inquiétant qui pour eux peut évoquer la guerre ou la famine, il faut plutôt parler de « reprendre des forces, bouger… », des perspectives plus agréables… »

Dénutrition : quels conseils pour une personne âgée en Ehpad ?

Alors que certains Ehpad accordent un soin particulier à la cuisine, d’autres n’ont pas encore pu s’organiser en ce sens. Les repas « tout mixés » sont ainsi peu appétissants et n’empêchent pas toujours les troubles de la déglutition. A contrario, la diversité des couleurs dans l’assiette stimule l’envie de manger…

En tant que visiteur, il est possible d’illuminer un peu le quotidien d’un résident d’Ehpad en lui apportant des mets qui lui font plaisir.

Quelques précautions s'imposent pour bien choisir ces aliments : « Veillez à apporter des aliments qui sont adaptés à la personne (si elle a des troubles de déglutition ou de mastication notamment). Pensez par exemple aux gâteaux qui sont bien appréciés (avec des emballages faciles à ouvrir). Faites toutefois attention au délai de péremption ! »

Maintenir une bonne hydratation aussi est important. « Souvent, les personnes âgées sont un peu lassées par l’eau plate. Vous pouvez donc proposer de l’eau gazeuse. C’est un bon choix parce que c’est plus facile à déglutir car les petites bulles leur piquent la gorge donc elles savent où est l’eau. De l’eau gazeuse agrémentée de sirop, de la couleur, du goût… ça change et ça fait plaisir ! », explique la gériatre.

Enfin, et c’est valable à domicile et en Ehpad, et malgré la frustration parfois devant un refus de la personne de s’alimenter suffisamment, ne pas être dans un discours culpabilisant. L’anorexie fait partie de beaucoup de maladies, surtout quand on est âgé. Soyez plutôt encourageant. La perte de poids ne doit pas être banalisée mais il est essentiel de rester positif et de montrer les bénéfices de la reprise de poids sur la santé et le bien-être !

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie