Des vacances sur mesure grâce aux petits frères des Pauvres

09 août 2011
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Plus de 80 personnes isolées et en précarité sont parties en vacances d'été grâce aux petits frères des Pauvres de Toulouse.

Assis dans le hall d'accueil de la Fraternité de Toulouse, Marie, Odette, Gisèle et Maurice ont les yeux qui brillent. Le grand jour c'est aujourd'hui et pour l'occasion, ils se sont parés de leurs plus beaux atours. Valises bouclées, robes et chemises ajustées, lunettes de soleil et sourires aux lèvres... Le départ a sonné. Les vacances d'été avec les petits frères des Pauvres, c'est toujours une fête, un moment inoubliable qui chasse tous les soucis du quotidien. Autour du café servi par Geneviève, bénévole, depuis une dizaine d'années, les langues se délient. Certains s'en vont pour la première fois, d'autres sont des habitués. Les bénévoles de l'équipe arrivent au fur et à mesure. En route pour Saint-Cernin , s'exclame Christine, engagée à l'association depuis cinq ans. Tranquillement, les personnes âgées prennent place dans les voitures et le mini-bus loué pour l'occasion. Les bénévoles sont aux petits soins. Danielle distribue des bouteilles d'eau pour le trajet pendant que Marie pousse déjà la chansonnette.Les vacances sont déjà là. Après les derniers au-revoir des salariés restés sur le perron de l'association, bénévoles et personnes accompagnées s'éloignent peu à peu. Parfois, des larmes coulent tout doucement. Pour certains, cela fait plus de 30 ans qu'ils n'ont pas quitté leur ville, leurs habitudes. Les peurs et les angoisses ressurgissent. Le bonheur de partir ailleurs, entouré d'amis, ravive également des émotions. Et la bonté des bénévoles, toujours, réchauffe les coeurs. L'instant est émouvant.

Dans la même catégorie