Émouvant : à 103 ans, Georgette a pu revoir Toulon grâce à vous !

21 avril 2022
À 103 ans, le voyage de Georgette à Toulon

Georgette était très émue de retrouver Toulon. © Fabrice R.

articles les plus récents
  • 16 mai 2022
    Fête des Mères : 6 cadeaux qui ont du cœur sur notre boutique !
    Lire l'actualité
  • 04 mai 2022
    Avec les casques de réalité virtuelle, nos aînés reprennent goût au voyage !
    Lire l'actualité
  • 28 avril 2022
    Vidéo : À 71 ans, Michel vit sous le seuil de pauvreté et compte chaque centime
    Lire l'actualité
Voir tout

Grâce à la mobilisation des bénévoles des Petits Frères des Pauvres de Toulouse (31) et de nos généreux bienfaiteurs, Georgette, 103 ans, a pu réaliser son rêve : retourner dans la ville de son enfance, Toulon (83). Un séjour idyllique, source de beaucoup d’émotions…

© Fabrice R.
Valises bouclées, Fabrice et Colette, les bénévoles de l’équipe Petits Frères des Pauvres de Toulouse qui accompagnent fidèlement Georgette depuis plusieurs années, l’ont emmenée au volant de la voiture spécialement louée pour l’occasion.
© Fabrice R.
Accueillies par Marie-Claude et Annie, bénévoles des Petits Frères des Pauvres de Toulon, le groupe part à l’assaut des rues animées de Toulon.
© Fabrice R.
Georgette était très émue de retrouver Toulon et pouvoir à nouveau se promener dans la ville de son enfance.
© Fabrice R.
Au programme : balade dans le quartier où elle a grandi, flânerie sur le port à la rencontre de la statue d'un génie de la navigation mais aussi retour aux plages du Mourillon et au mont Faron, en passant par quelques pauses gourmandes pour se restaurer bien sûr.
© Fabrice R.
Georgette est reconnaissante de l'aide des bénévoles des Petits Frères des Pauvres, sans qui "elle ne serait pas revenue" à Toulon.
© Fabrice R.
Entourée de ses bénévoles, Georgette profite de chaque instant. De quoi repartir avec des beaux souvenirs !

 

Cela faisait plus de 35 ans que Georgette n’avait pas foulé les pavés de la ville de Toulon (83). Et ce rêve, elle l’a enfin réalisé grâce à la mobilisation des bénévoles des Petits Frères des Pauvres et de tous les contributeurs à sa cagnotte en ligne, collectée en trois jours !

Le mardi 12 avril 2022, après cinq bonnes heures de route en voiture entourée de ses bénévoles Colette et Fabrice, Georgette est arrivée dans la ville qu’elle aime tant. Dès qu’elle y a entendu le bruit de la mer, « j’ai pleuré » confie-t-elle timidement à RCF (14/04/2022). 

Accueillies par Marie-Claude et Annie, bénévoles des Petits Frères des Pauvres de Toulon, le groupe part à l’assaut des rues animées de Toulon. « Georgette avait beaucoup d’énergie, même après les cinq heures de route et notre balade de l’après-midi. Elle était très contente d’être là », explique Fabrice, bénévole des Petits Frères des Pauvres de Toulouse.

Le lendemain, les souvenirs affluent lorsqu’ils passent devant le 26 avenue Colonel Picot où Georgette a grandi même si « il ne reste plus grand-chose de sa maison », note Fabrice. Sur le port, la statue du Génie de la Navigation la fait sourire « on l’appelle le Cuverville », raconte-t-elle, « car son postérieur indique la ville mais son doigt pointé vers la mer invite à l’aventure ».

Finalement, la visite de son ancien pensionnat ne sera pas possible car l’établissement est fermé pendant les vacances. Georgette qui aurait bien aimé le revoir, se rembrunit pourtant : « Ce n’est pas un bon souvenir. On avait l’uniforme, avec le petit col, et les poignets blancs. Et avec les sœurs, ça ne plaisantait pas... » (Var Matin, 16/04/2022).

Georgette, reconnaissante du soutien des Petits Frères des Pauvres

Alors que le duo est monté au sommet du mont Faron en voiture, Georgette se rappelle avec nostalgie d’un temps où ce mont n’était pas si facilement accessible… « À l’époque, on grimpait ici à pied, à travers les ronces et les cailloux. », évoque-t-elle pour Var Matin.

Installée à la terrasse d’un café avec son café et un biscuit, Georgette profite de chaque instant. Puis, se tournant tour à tour vers Fabrice et Colette, elle glisse : « C’est grâce à eux, tout ça. Je ne serais pas revenue, seule. », observe Var Matin.

Le jeudi 14 avril 2022, le voyage touche à sa fin. Georgette est « très contente de son voyage, qu’elle attendait depuis si longtemps », révèle Fabrice. Elle en garde des souvenirs plein la tête…

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie