Etude isolement et territoires des personnes âgées : enseignements et préconisations des Petits Frères des Pauvres

29 septembre 2019

3,2 millions de personnes âgées sont en risque d’isolement relationnel, c’est-à-dire qu’elles peuvent passer des journées entières sans parler à personne, selon la nouvelle étude des Petits Frères des Pauvres. © Bruno Martins / Unsplash.

articles les plus récents
  • 14 octobre 2019
    6 formes de générosité que vous ne soupçonnez (peut-être) pas
    Lire l'actualité
  • 10 octobre 2019
    8 raisons de devenir bénévole pour visiter des malades en soins palliatifs
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2019
    Palmarès des régions où l’on se sent le plus seul en France
    Lire l'actualité
Voir tout

Où se sent-on le plus seul en France ? Est-on plus solidaire en ville ou à la campagne ? À l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, les Petits Frères des Pauvres dévoilent leur rapport consacré cette année aux liens entre solitude, isolement des personnes âgées et territoires.

Les personnes âgées sont-elles plus isolées en zone rurale ou en milieu urbain ? Cet isolement est-il le même ? Pour répondre à ces questions, les Petits Frères des Pauvres ont lancé une vaste étude en collaboration avec CSA Research sur plus de 1500 personnes âgées de 60 ans et plus (septembre 2019), financée par la Fondation des Petits Frères des Pauvres
 

Étude isolement et territoires : 6 enseignements

  • 1- Solitude et isolement de nos aînés, une urgence humaine et territoriale : L’étude révèle qu’en France, 4,6 millions de Français de 60 ans et plus ressentent de la solitude et 3,2 millions de personnes âgées sont en risque d’isolement relationnel, c’est-à-dire qu’elles peuvent passer des journées entières sans parler à personne. Cette solitude et cet isolement touchent plus particulièrement les femmes, les personnes de plus de 85 ans et les personnes aux revenus modestes.
    Les régions Centre Val-de-Loire, Bourgogne Franche-Comté et Nouvelle-Aquitaine, cumulent un fort ressenti de solitude et un risque d'isolement plus grand.
  • 2- Un inquiétant risque d’isolement social des aînés dans les Quartiers Politique de la Ville : Si le ressenti de solitude n’est pas plus fréquent en milieu urbain qu’en zone rurale, il est cependant plus exacerbé dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (32 %) et dans les petites agglomérations de 2 000 à 20 000 habitants.
     
  • 3- Zone rurale/zone urbaine, un isolement différent : En zone urbaine, l’isolement est aggravé par des solidarités et des relations de voisinage amoindries avec 50 % des Français de plus de 60 ans des grosses agglomérations qui n’ont pas de contact régulier avec leurs voisins.
    En zone rurale, les solidarités sont plus fortes mais c’est le manque de services du quotidien et de transports qui renforce l’isolement : 70 % des personnes interrogées habitant en zones rurales considèrent que les gens sont solidaires entre eux mais pour 62 % d’entre eux, les services publics sont de moins en moins accessibles.
Ce qui ne me plaît pas ici, c’est la solitude. La solitude, c’est mortel.
Fanny, 78 ans, dans la Creuse.
 
  • 4- L’attachement au territoire de proximité se renforce avec l’âge : 43 % des personnes âgées vivent depuis leur naissance dans le même département, une proportion qui est même majoritaire dans les régions Hauts-de-France (61 %) et Grand Est (54 %) et 86 % des Français sont attachés à la commune dans laquelle ils habitent.
     
  • 5- Des aînés en demande de commerces de proximité, de transports en commun et de professionnels de santé : 28 % des Français de plus de 60 ans en zone rurale aimeraient davantage de transports en commun, un meilleur réseau de téléphonie mobile et accès Internet à 25 % et de commerces à 23 %. 
     
  • 6- Pour les personnes âgées, une meilleure accessibilité de l’espace public et une offre de transports adaptée sont indispensables pour lutter contre l’isolement. L’accessibilité des espaces publics est une priorité cruciale pour les personnes âgées en zone urbaine (83 % pour les villes moyennes, 81 % pour les grandes villes et 84 % pour l’agglomération parisienne vs 77 % en moyenne nationale).

En zone rurale, les solidarités sont plus fortes mais c’est le manque de services du quotidien et de transports qui renforce l’isolement. © Pixabay.com

Étude isolement et territoires : les préconisations des Petits Frères des Pauvres

À l’issue de ce rapport, les Petits Frères des Pauvres émettent 15 préconisations afin de mieux observer l’isolement des personnes âgées sur les territoires, construire des actions au plus près des territoires, sensibiliser le grand public et encourager l’engagement des citoyens, promouvoir des solutions d’habitat adaptées aux territoires comme les habitats intergénérationnels ou les hébergements temporaires et enfin améliorer le quotidien des personnes âgées sur tous les territoires notamment avec le maintien des commerces de proximité, des services publics et des transports. 
 
A lire aussi :
 

Dans la même catégorie