Grâce aux Petits Frères des Pauvres, les aînés dépendants peuvent partir en vacances !

17 septembre 2021
Vacances seniors handicapés

© Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 20 octobre 2021
    Pour cette malvoyante, aller au Puy du Fou a été une expérience inoubliable
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    Témoignages : ces bénévoles se surpassent pour offrir des petits plaisirs aux personnes en soins palliatifs jusqu’au bout !
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    6 idées reçues sur le bénévolat en soins palliatifs
    Lire l'actualité
Voir tout

On estime qu’en France, 4,4 millions de personnes âgées ne partent pas en vacances, selon la DGE. Plusieurs facteurs dont le handicap ou la perte d’autonomie s’accumulent et les empêchent de partir… Pour les Petits Frères des Pauvres, rien ne doit être un frein aux vacances ! Des séjours adaptés sont organisés chaque année pour tous !

Qu’on soit âgé, malade ou en situation de handicap… on doit pouvoir partir en vacances, c’est le leitmotiv des Petits Frères des Pauvres. Pourtant, pour nombre de nos aînés isolés, les vacances ne sont plus qu’un lointain souvenir. En effet, ils rechignent à partir pour plusieurs motifs, notamment pour des raisons de santé. « Je repartirais bien en vacances mais avec mon état de santé, c’est difficile de faire des projets », confie Léonie, 88 ans.

Un ressenti confirmé par une étude de la DGE en 2016 qui observait : « Les plus âgés ont, par exemple, beaucoup plus fréquemment des problèmes de santé : 50 % des plus de 65 ans qui ne sont pas partis évoquent une telle difficulté (contre moins de 20 % des moins de 65 ans, quelle que soit la tranche d’âge). »

Des séjours adaptés pour les personnes âgées dépendantes

Chaque année, des séjours de vacances adaptés sont donc proposés aux personnes âgées accompagnées par notre Association, y compris celles en situation de handicap. Cet été 2021, plusieurs aînés dépendants sont partis en vacances en notre compagnie, notamment au Prieuré Saint-Pierre à Vertou (44) et à Maris Stella à Wissant (59).

Au programme : des temps de bien-être, de longues conversations, des jeux de société et quelques sorties. Ces séjours demandent une vaste organisation au préalable par nos bénévoles : « Cela demande une grande préparation, parce que vraiment, tout se fait en amont. On ne peut pas laisser les choses au hasard. Il faut bien connaître les gens et les habitudes de vie de chacun. Ça a l'air de rien, mais par exemple, au niveau des repas, il faut savoir si ce sont des gens qui ont par exemple besoin de mixer leur nourriture. », détaille Jocelyne, bénévole pour les Petits Frères des Pauvres de Loire-Chézine (44).

Sur place, un personnel médical extérieur intervient quotidiennement pour effectuer les soins et les petits gestes de la vie quotidienne. Du matériel médical est aussi spécialement affrété (lits médicalisés, lève-malades, matelas spécialisés…).

Chaque personne accompagnée peut compter sur la présence permanente d’un bénévole dédié : « Les personnes sont bien ici. On prend le temps. En Ehpad, tout va vite. Le personnel fait ce qu’il peut. C’est évident qu’ici c’est autre chose : les personnes accompagnées sont beaucoup plus sereines. Elles savent qu’elles seront bien nourries tant le chef à Wissant est aux petits soins pour elles. Elles savent qu’elles vont être lavées, pomponnées, promenées. Nous sommes là toute la journée avec elles. Une présence constante change beaucoup la donne. », explique Jane, bénévole pour les Petits Frères des Pauvres de Lille (59).

Partir en vacances, une rupture dans le quotidien

© Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres
Chaque année, des séjours vacances inclusifs sont organisés par les Petits Frères des Pauvres.
© Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres
Au bord de la mer ou à la campagne, nos aînés profitent des vacances en compagnie des bénévoles de notre Association.
© Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres
Un vrai lien se crée entre les bénévoles et les aînés durant les séjours vacances.
© William Jézéquel / Petits Frères des Pauvres
Au programme des séjours : des activités extérieures, des temps de bien-être, de longues conversations, des jeux de société et quelques sorties.
© William Jézéquel / Petits Frères des Pauvres
Les bénévoles s'adaptent à chaque situation et font tout pour préserver l'autonomie des participants.
© William Jézéquel / Petits Frères des Pauvres
Les aînés recréent du lien avec les participants du séjour.
© Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres
Au sein des maisons, on assiste à de vrais moments de tendresse avec nos aînés !

Pour notre Association, il est essentiel de proposer des séjours (à la journée ou de quelques jours) aux personnes âgées malgré leur situation de dépendance. Chantal, bénévole à Angers (49), défend d’ailleurs cette idée : « J’avais remarqué que c’étaient justement les personnes qui en avaient le plus besoin qui ne partaient pas ». 

Au cours de ces vacances, les personnes âgées peuvent recréer du lien avec les bénévoles et les autres participants du séjour. Elles participent à des sorties, des ateliers et sortent de leur quotidien monotone. « Les personnes revivent en vacances ! Elles n’ont pas grand-chose alors elles profitent vraiment quand elles sont en séjour », s’exclame Thérèse, bénévole pour l’équipe Loos-Haubourdin - Les Weppes.

« Les aînés sont vraiment contents d'être là. Ces vacances qu'on leur offre, c'est une véritable coupure dans leur quotidien. Comme ils sont enfermés chez eux toute l'année -parce que les personnes qu’on accompagne ne sortent pas beaucoup, n'ont pas ou peu de visites de leur famille - ces sorties représentent une vraie bouffée d'oxygène pour eux. », ajoute Jocelyne.

De son côté, Jean-Claude, 65 ans, qui profite de son séjour à Wissant (59) sourit : « C’est une bouffée d’oxygène. Ce sont des vraies vacances. Je suis parti déjà deux fois en vacances grâce aux Petits Frères des Pauvres. »

Ces vacances inclusives, un vrai bonheur !

 

Dans la même catégorie