Grézieu-la-Varenne : Les retraités de Charmanon reçoivent des écoliers ce jeudi après-midi

25 mars 2013
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Le quotidien Le Progrès du 21 mars s'intéresse aux rencontres intergénérationnelles entre les résidents de Charmanon et les écoles primaires, dont celle de cet après midi organisée dans le cadre du Printemps des poètes.

Les résidents retraités de Charmanon ont partagé une rencontre chargée de tendresse à l'occasion du carnaval du Sou des écoles, samedi dernier. Et ce jeudi, l'association des petits frères des Pauvres se prépare à une nouvelle rencontre avec les écoliers. «Ce jeudi après-midi, nous invitons deux classes de l'école primaire. Cela s'inscrit dans le cadre du Printemps des poètes», précise l'animatrice Maud Rabouin. «Nous allons chanter des chansons et lire deux poèmes. L'un sur l'arbre et l'autre a été imaginé par nos résidents.» Ces rencontres font suite au thé dansant particulièrement apprécié en début d'année. «Cela a permis de réunir à la fois les familles et nos bénévoles dans la bonne humeur.» Les retraitées attendent avec bonheur le retour des enfants. L'équipe prépare également sa journée portes ouvertes, le jour du salon Grézieu nature, le dimanche 21 avril toute la journée. À la recherchede bénévoles «Après le succès de notre exposition sur les outils d'autrefois, l'an dernier, nous allons profiter du thème de l'année de l'arbre. Ainsi, nous allons exposer différents types de bois. Nous allons impliquer nos résidents dans cette exposition, conclut l'animatrice. Charmanon recherche toute l'année des bénévoles pour les aider. Le Progrès | 21/03/2013

Dans la même catégorie