Hébergement : ''19 000 invisibles''

05 juin 2012
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans un communiqué de presse en date du 30 mai, le ''Collectif des associations unies pour une nouvelle politique de logement'' - dont les petits frères des Pauvres sont membres - attire l'attention sur l'ampleur de la crise du logement et de l'hébergement via une enquête menée en février-mars auprès de sans domicile, mis à l'abri dans le cadre du plan hivernal 2012 d'accueil d'urgence.

Alors qu'un nouveau gouvernement vient d'être nommé et que s'annonce la fin du plan hivernal, le Collectif des associations unies publie une enquête nommée « 19 000 invisibles » en référence au nombre de places ouvertes temporairement cet hiver. 200 associations ont été contactées sur tout le territoire national pour aller à la rencontre des personnes mises passagèrement à l'abri, pour mieux comprendre leurs besoins (plus de 500 questionnaires ont été administrés) et les aider à faire valoir leurs droits (près de 250 recours au droit au logement ont été déposés). On peut retenir les faits marquants suivants parmi les personnes interrogées : 23% ont moins de 25 ans, près de 12% ont plus de 55 ans 20% sont des familles dont 10% sont monoparentales Près de 40% sont sans couverture médicale Plus de 40% sont sans suivi social Près de 65% sont sans aucun revenu 45% n'ont effectué aucune démarche d'accès à l'hébergement ou au logement Le Collectif des associations unies souhaite attirer l'attention sur l'ampleur de la crise du logement et de l'hébergement qui s'enracine dans notre pays et plus particulièrement sur la situation des personnes vivant à la rue. En effet, ce sont aujourd'hui 3,6 millions de personnes qui sont mal logées, 10 millions de personnes touchées de près ou de loin par la crise du logement. Les loyers de relocation ont augmenté de 50% ces 10 dernières années, le nombre de décisions de justice prononçant l'expulsion n'a jamais été aussi élevé (109 160), ainsi que le nombre de personnes vivant à la rue (150 000 d'après le rapport parlementaire sur la politique d'hébergement d'urgence de janvier 2012). Les associations ont bien noté que la Ministre souhaite éviter toute remise à la rue brutale et sans solution mais elles rappellent que l'enjeu majeur reste la mise en oeuvre d'une nouvelle politique du logement ambitieuse autour des 3 piliers incontournables que sont la prévention, l'hébergement et le logement. A ce titre, le Collectif des associations unies propose de rencontrer très prochainement la nouvelle Ministre de l'égalité des territoires et du logement pour lui faire part de ses 5 axes d'engagement et 37 propositions. >> Télécharger l'enquête 19 000 invisibles (17 p au format PDF)

Dans la même catégorie