Isolement des aînés aux Antilles : notre Association étend son action

06 février 2024
Isolement des aînés aux Antilles

Aux Antilles, l'isolement est grandissant avec le vieillissement accru. © Henri Salomon

articles les plus récents
  • 13 juin 2024
    De grandes avancées contre les maltraitances des personnes âgées : on fait le point
    Lire l'actualité
  • 10 juin 2024
    Cet été, 1200 personnes âgées vont profiter des bienfaits du sport avec nos Old’ympiades
    Lire l'actualité
  • 02 mai 2024
    Près de Nantes (44), une belle rencontre pour célébrer les liens entre générations
    Lire l'actualité
Voir tout

Pour participer à la lutte contre l’isolement des personnes âgées et proposer des solutions face au vieillissement de la population aux Antilles, les Petits Frères des Pauvres sont désormais présents en Guadeloupe, Martinique et à Saint-Martin. De grands défis nous attendent…

À l’horizon 2030, le vieillissement de la population affectera l’ensemble du territoire national, selon les prévisions de l’Insee. Mais ses impacts seront particulièrement forts dans les Antilles qui représenteront les régions les plus âgées de France. On estime qu’en 2030, près de 40 % de la population en Martinique sera âgée de 60 ans et plus et 36 % en Guadeloupe, contre 30 % en France hexagonale.

Avec un « déficit » de jeunes partis étudier ou travailler ailleurs, une baisse de la natalité et un manque d’infrastructures pour prendre en charge la perte d’autonomie, ces régions feront face à de grandes difficultés.

L’action des Petits Frères des Pauvres aux Antilles

Pour notre Association, il était donc essentiel d’y déployer notre action. Nous venons de créer officiellement notre 13ème Fraternité régionale et accompagnons désormais des aînés isolés et en situation de précarité en Guadeloupe, Martinique et à Saint-Martin.

« Pour nous, il était indispensable d’être présents en Guadeloupe, Martinique et à Saint-Martin. Car au-delà du vieillissement et de la précarité de la population, ces territoires connaissent aussi une véritable transformation sociétale - baisse de la natalité, augmentation de la migration des jeunes vers l’hexagone...- qui va fatalement provoquer une hausse de l’isolement de nos aînés », déclare Anne Géneau, Présidente des Petits Frères des Pauvres, qui sera sur place jusqu’au 10 février 2024 aux côtés du Délégué Général.

Sur l’ensemble du territoire Antillais, 100 personnes âgées sont déjà accompagnées par 120 bénévoles. Ateliers, sorties, fêtes, réveillons… de nombreuses activités sont aussi régulièrement organisées au cours de l’année pour briser l’isolement de nos aînés et leur faire retrouver goût à la vie.

Nos équipes ont aussi prévu de proposer des dispositifs locaux concrets pour lutter contre la solitude en lien avec des partenaires et de sensibiliser et mobiliser les citoyens autour du vieillissement et de l’isolement.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie