Jacqueline, 91 ans, retrouve sa fille grâce aux Petits Frères des Pauvres

08 novembre 2021
Jacqueline, 91 ans, retrouve sa fille grâce aux Petits Frères des Pauvres

Jacqueline et Marie-France, heureuses de se retrouver grâce aux bénévoles de notre Association. © Petits Frères des Pauvres de Nanterre

articles les plus récents
  • 03 décembre 2021
    Ils se sont engagés pour briser l’isolement des aînés : 6 bénévoles témoignent
    Lire l'actualité
  • 02 décembre 2021
    Prime de Noël 2021, chèque énergie… : le point sur toutes ces aides apportées en fin d’année
    Lire l'actualité
  • 30 novembre 2021
    Noël : les Petits Frères des Pauvres repartent en campagne contre l’isolement des aînés
    Lire l'actualité
Voir tout

Jacqueline, 91 ans, accompagnée depuis une dizaine d’années par les Petits Frères des Pauvres de Nanterre (92) a retrouvé le sourire depuis que notre Association a réussi à joindre l’une de ses filles perdues de vue et à organiser des retrouvailles. Découvrez cette belle histoire…

Revoir sa fille Marie-France qu’elle avait perdu de vue, c’était le rêve de Jacqueline, 91 ans. Depuis qu’elle est accompagnée par les Petits Frères des Pauvres de Nanterre (92), elle en parlait avec émotion à Nelly, l’une de ses bénévoles qui vient régulièrement la voir. 

Jusqu’à peu, les recherches n’avaient rien donné. Mais il y a quelques mois, lors d’un séjour de vacances au sein d’une maison des Petits Frères des Pauvres, une bénévole identifie le nom et le prénom de la fille de Jacqueline parmi les participants du séjour ! Heureux hasard ! « C’est grâce aux Petits Frères des Pauvres que nous avons pu retrouver sa trace, c’est extraordinaire ! », sourit Colette, bénévole de l’équipe de Nanterre.

Après vérification, Marie-France est effectivement elle aussi accompagnée par notre Association. Agée de 75 ans et atteinte de la maladie d’Alzheimer, elle est placée dans une résidence spécialisée à Mantes-la-Jolie (78) où elle bénéficie des visites de nos bénévoles.

Des retrouvailles bouleversantes entre mère et fille

Pour Jacqueline, cette nouvelle est une joie ! Elle n’espère maintenant qu’une chose : pouvoir revoir sa fille au plus vite. Deux rencontres sont donc organisées en quelques mois grâce à la complicité de Nelly et Colette, bénévoles de notre Association. 

La dernière, en septembre 2021, a été riche en émotions : « Elles se sont vues dans le jardin de la résidence. En dépit de la maladie, elles se sont reconnues. Elles se sont prises dans les bras. Marie-France répétait sans cesse "c’est ma maman !". Elles étaient tellement heureuses de se retrouver ! C’était émouvant à voir », se rappelle Colette.

Les deux femmes continuent à garder le lien à distance grâce au soutien des bénévoles qui poursuivent leurs visites. 

Pour notre Association, cet exemple est une preuve que la solitude n’est pas forcément définitive. C’est d’ailleurs l’histoire d’Alice, autrefois isolée et accompagnée par nos équipes, qui est partie rejoindre son fils adoptif à Tahiti.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie