La canicule aggrave l’isolement des personnes âgées : Ghislaine, 70 ans, témoigne

08 juillet 2019

Ghislaine, 70 ans, s'exprime sur son isolement en été. © DR

articles les plus récents
  • 18 juillet 2019
    Retraite : ce que la réforme va changer pour les personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 17 juillet 2019
    Près de 10 tatouages recouvrent le corps de cette nonagénaire amie des animaux
    Lire l'actualité
  • 15 juillet 2019
    Les meilleurs souvenirs de vacances des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Pour les 900 000 personnes âgées isolées en France, durant la canicule, la solitude se fait sentir plus douloureusement encore. Sorties réduites, santé fragilisée, commerces fermés… les ennuis s’accumulent en été. Ghislaine, 70 ans, témoigne.

L’été venu, lorsque les commerces de proximité ferment et que les voisins partent en vacances, la solitude se fait plus rude encore pour les 900 000 personnes âgées isolées en France (étude Petits Frères des Pauvres/ Institut CSA, 2017). 

Avec la canicule, la situation s’empire pour les personnes âgées qui doivent aussi réduire les sorties et sont contraintes de s’isoler davantage... 

Des sorties réduites en cas de canicule

« Je ne sors pas de la journée pendant les grosses chaleurs alors je croise encore moins de monde. Comme je réduis les sorties, ça réduit forcément les contacts humains », constate Ghislaine, 70 ans, accompagnée depuis 4 ans par les Petits Frères des Pauvres de Ivry, Vitry, Villejuif (94).

« Le pire, c’est le dimanche en été. Tous les commerces sont fermés, il n’y a personne dans les rues, rien à la télévision… Cette journée est terriblement longue », déplore-t-elle.

>> A lire aussi : Pendant la canicule, la meilleure réponse reste le lien social

Canicule : une santé fragilisée pour les personnes âgées 

Pour les personnes âgées isolées, la canicule est synonyme de danger et rappelle l'angoisse des multiples décès dus aux fortes chaleurs… « J’ai perdu une amie lors de la canicule 2003. Elle a été victime d’un coup de chaud alors qu’elle n’avait que 75 ans. Ça m’a traumatisé et j’y pense encore », avoue Ghislaine.

Les Petits Frères des Pauvres, présents

Pendant la canicule, les Petits Frères des Pauvres sont d'autant plus vigilants. © Herbert Ejzenberg

Avec ou sans canicule, les Petits Frères des Pauvres restent présents toute l’année pour visiter les personnes âgées isolées. Dispensant des conseils pour se rafraîchir ou simplement pour discuter, les bénévoles animent les longues journées léthargiques. 

Grâce à la mobilisation et à la vigilance sans relâche des équipes des Petits Frères des Pauvres, nos aînés isolés accompagnés ne sont pas seuls face à la canicule.

>> A lire aussi : Les 9 bons gestes à connaître pour protéger une personne âgée

Dans la même catégorie