La Fraternité Accompagnement des Personnes Malades de Lyon, Toulouse et Paris au Congrès de la SFAP

06 juillet 2011
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Les petits frères des Pauvres de Toulouse, Lyon et Paris, qui font de l'accompagnement de fin de vie ont participé au congrès d'accompagnement et de soins palliatifs qui s'est tenu du 28 au 30 juin à la Cité des Congrès de Lyon .

Une réflexion éthique exigeante Le 17ème congrès de la Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) vient de se tenir à Lyon, du 18 au 30 juin. Il a réuni tous les acteurs de l'accompagnement de fin de vie : médecins, infirmières, bénévoles d'Associations, mais aussi des philosophes, des psychologues, des sociologues qui, chacun dans leur domaine d'expertise, ont apporté un éclairage permettant de nourrir une réflexion éthique profonde, exigeante, qui a traversé le congrès. Préserver une communication jusqu'à la fin Loin de la toute puissance médicale, l'attitude humble et questionnante des personnels soignants a illustré combien les soins palliatifs de fin de vie exigent l'examen du cas par cas , loin de toute standardisation des pratiques. Ainsi, la sédation a été interrogée. En agissant sur la conscience, elle modifie la modalité même du mourir. Alors que les soins palliatifs tentent de préserver une communication jusqu'à la fin, la sédation l'interrompt (C. Peyrard, médecin, Vienne, France). Les soins palliatifs par-delà nos frontières Notons que ce 17ème congrès a intégré en son sein le 1er congrès francophone d'accompagnement et de soins palliatifs. Des intervenants canadiens, suisses, belges, libanais, maliens, congolais, ont exposé les spécificités législatives ou culturelles. Les réponses à nos questions ne sauraient se satisfaire d'une simple réflexion nationale (Comité scientifique de la sfap). Présence des bénévoles d'accompagnement de personnes malades S'ils n'ont pas suffisamment été présents dans le programme, les bénévoles d'associations étaient bien là, et ont pu faire connaissance en toute convivialité dans l'espace des stands, pendant les pauses. Mais, il faut bien l'avouer, la pause préférée des bénévoles lyonnais, toulousains et parisiens de la Fraternité Accompagnement des Personnes Malades, ce fut ce barbecue généreusement organisé par Marie-Thérèse, bénévole petits frères des Pauvres à Lyon ! Belle occasion de partager en toute fraternité, d'évoquer la joie des engagements bénévoles, de souhaiter renouveler ces occasions de nous rencontrer et d'enrichir notre approche de l'accompagnement de fin de vie de tous les échanges féconds que ce congrès a suscités. Communication Fraternité Accompagnement des Personnes Malades Maryvonne Sendra

Dans la même catégorie