Le collectif des associations unies, enfin reçu par le Premier ministre !

23 septembre 2011
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Le collectif des associations unies pour le logement - dont les petits frères des Pauvres sont membres - organise une conférence de presse avant d'être reçu par François Fillon lundi 26 septembre.

Janvier 2008, le Premier ministre lançait un grand « Chantier national prioritaire » pour le logement de personnes sans abri et mal logées. Rapport Pinte, Refondation du dispositif d'hébergement et d'accès au logement,… les associations attendaient des engagements forts et des réponses concrètes face aux situations de détresse sociale et d'exclusion dont souffrent des centaines de milliers de nos concitoyens. C'est pourtant une dégradation de la situation qu'elles constatent sur le terrain, et qu'elles ne cessent de dénoncer jour après jour, depuis des mois. De toute évidence, les promesses n'ont pas été tenues : Hébergement : c'est encore avec des plans hivernaux (ouverture de gymnases…) que les pouvoirs publics répondent, dans l'urgence et de façon temporaire, aux besoins des personnes à la rue. Les tensions de cet été (face à l'absence de solutions à proposer aux personnes à la rue, face aux coupes budgétaires sur les hôtels…) ont remis sur le devant de la scène un contexte d'urgence sociale dont le Gouvernement ne semble pas vouloir prendre la mesure ! Prévention : elle devait être un pilier essentiel du Chantier national prioritaire, mais reste résolument au point mort voire en régression (absence d'action interministérielle pour la prise en charge des personnes en difficulté de santé, les sortants de prison, les migrants en situation de détresse, prévention des expulsions…). Logement : la lutte contre l'habitat indigne comme l'accès au logement des plus modestes ne sont toujours pas une priorité, et les diminutions budgétaires pour la construction de logements sociaux dans les années à venir ne font qu'accroître nos inquiétudes ! Le Collectif des associations unies sera reçu par le Premier ministre lundi 26 septembre 2011 à 15h45. Ce sera pour lui l'occasion de témoigner de ces graves difficultés et de demander la mise en œuvre rapide d'une nouvelle politique du logement des personnes sans abri et mal logées. Invitation Conférence de presse Lundi 26 septembre 2011 à 10h au Secours catholique 106 rue du Bac, 75 007 Paris Télécharger l'invitation  

Dans la même catégorie