Le maintien des commerces et services de proximité, un des enjeux de la lutte contre l’isolement des personnes âgées

11 décembre 2017
desertification-boutiques-1024

Le maintien des commerces de proximité, un enjeu pour les personnes âgées. © Pixabay.com

articles les plus récents
  • 29 octobre 2020
    Reconfinement : veillons sur les personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 28 octobre 2020
    Covid-19 : comment rendre hommage à un défunt à distance ?
    Lire l'actualité
  • 26 octobre 2020
    Les jeux vidéo, la nouvelle ordonnance pour nos aînés ?
    Lire l'actualité
Voir tout

Suite à une enquête du journal Le Monde qui révèle les conséquences désastreuses des centres commerciaux sur les centres-villes, les Petits Frères des Pauvres interpellent les pouvoirs publics pour défendre le maintien des commerces et services de proximité.

Selon les données publiées en décembre 2017 dans Le Monde, « La France se transforme en friche commerciale », les commerces de proximité désertent les centres villes, alors même que le pays semble saturé de centres commerciaux.

À quatre jours de la Conférence nationale des territoires où seront présentés les contours du plan national en faveur des villes moyennes, les Petits Frères des Pauvres interpellent à nouveau les pouvoirs publics pour leur demander de prendre urgemment les mesures nécessaires au maintien des commerces et services de proximité en centre-ville.

En effet, l'association rappelle l’enjeu que représentent les services de proximité et les petits commerces dans le quotidien des personnes âgées et s'appuie pour cela sur son étude Solitude et isolement quand on a plus de 60 ans en France en 2017 (étude menée par CSA – octobre 2017). 

Les résultats soulignent l’attachement fort des personnes âgées aux commerces et services de proximité : 90% d’entre elles en font la première solution pour lutter contre la solitude et l’isolement

Selon Armelle de Guibert, déléguée Générale des Petits Frères des Pauvres :

Le réseau des professionnels (commerçants, professionnels de santé, facteurs, aide à domicile) constitue un réseau de sociabilité indéniable. Il est fondamental que les collectivités locales intègrent dans leurs plans d’urbanisme la question des besoins des personnes âgées et, par exemple, réfléchissent avant de « délocaliser » les commerces des centres-villes vers des zones extérieures, souvent inaccessibles pour les personnes âgées. C’est d’ailleurs une des 14 préconisations de notre rapport publié le 28 septembre 2017

Dans la même catégorie