Le plus vieux candidat du bac 2019 a 77 ans

18 juin 2019
Doyen du bac 2019

A 77 ans, Michel est le doyen du baccalauréat 2019. © Michel B.

articles les plus récents
  • 17 septembre 2020
    Pour son nouveau film, Michèle Laroque affiche son soutien à la cause des personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 10 septembre 2020
    Les personnes âgées, population la plus exposée au risque de suicide
    Lire l'actualité
  • 04 septembre 2020
    15ème édition de « petit bonnet, bonne action » : 555 000 petits bonnets à collecter !
    Lire l'actualité
Voir tout

Michel, 77 ans, est le doyen des candidats au baccalauréat 2019. Pour les Petits Frères des Pauvres, il est l’un des exemples qui montrent qu’il est temps de voir la vieillesse autrement !

Il n’est jamais trop tard pour passer le bac ! À 77 ans, après avoir été chef d'entreprise et auteur de nombreux ouvrages, Michel a décidé de passer les épreuves du bac littéraire en 2019, en candidat libre. 

Cette année, parmi les 800 000 candidats, il est le doyen français. « Je pensais sans doute être le doyen de la région Bourgogne-Franche-Comté où j’habite… mais finalement, le ministère de l’Education m’a appelé en personne pour me dire que j’étais le doyen dans tout l’Hexagone », explique-t-il aux Petitsfreresdespauvres.fr.

Questionné sur son désir tardif de se lancer dans la course au diplôme, Michel avoue malicieusement « avoir eu un creux dans son emploi du temps ». Il précise également que l’âge n’a jamais été un frein… « Je ne pense pas à l’âge. Je me suis juste dit : "voilà un défi". Et il est vrai que je suis le seul à ne pas avoir le baccalauréat dans ma famille ».

 

Je ne pense pas à l'âge

60 ans d’écart avec les autres candidats

Pour Michel, l’âge est même un avantage : il a toute une expérience à restituer dans ses épreuves de philosophie ou de littérature : « la différence, c’est que les autres élèves ont tout appris récemment alors que moi j’ai pu parler de mon expérience. D’ailleurs, je n’ai pas beaucoup révisé, ce sont des enseignements que j’ai naturellement », se ravit Michel.

Dans la salle d’examen, Michel est aussi bien conscient de détonner… « Dans ma classe ce lundi 17 juin 2019, une élève était née en 2002. J’ai plus de 60 ans d’écart avec elle ! », sourit le doyen.

Quant aux autres élèves, un respect s’est installé ainsi qu’une « certaine bienveillance de la part des examinateurs ». « Les autres élèves n’osent pas trop venir me parler. Il y a une sorte de respect dû à mon âge. Mais moi je parle avec eux à la sortie des épreuves, je leur demande "vous avez choisi quoi ?" », indique-t-il.

Pas d’âge pour le bac

Bien avant Michel, le candidat le plus vieux de l’histoire du baccalauréat s’était présenté à l’examen à l’âge de 91 ans et avait souhaité garder son anonymat.

Grâce à leur détermination et leur courage, ces candidats font tomber les idées reçues sur la vieillesse. Des exemples à suivre !

>> Et vous, auriez-vous osé passer votre bac à cet âge ? Répondez-nous sur Facebook.

 

Dans la même catégorie