Le Prieuré tout neuf pour sa réouverture

27 juillet 2018

Le Prieuré Saint-Pierre de Vertou, établissement des Petits Frères des Pauvres, a rouvert ses portes en juin 2018. © Léa Mariani

articles les plus récents
  • 05 décembre 2019
    8 réutilisations de petits bonnets en laine pour Noël
    Lire l'actualité
  • 05 décembre 2019
    Pour quel type de bénévolat êtes-vous fait ?
    Lire l'actualité
  • 05 décembre 2019
    4 raisons qui font que les bénévoles des Petits Frères des Pauvres sont plus heureux qu’ailleurs
    Lire l'actualité
Voir tout

Fermé depuis 2015 pour travaux, le Prieuré Saint-Pierre de Vertou, établissement des Petits Frères des Pauvres, accueille à nouveau les vacanciers depuis le 1er juin. Visite guidée.

Une vaste entrée, un nouveau bâtiment à la façade en bois, des espaces larges, clairs à la décoration moderne... Martine est ébahie. Cette bénévole du groupe Loire Vignoble des Petits Frères des Pauvres n’en revient pas des changements apportés à l’ancienne bâtisse de Vertou. « Avant, on avait des escaliers et des couloirs étroits, pas adaptés au public que nous soutenons », témoigne-t-elle.

Le Prieuré des Petits Frères des Pauvres a entrepris un vaste chantier de rénovation, depuis 2015, pour s’agrandir et se mettre aux normes d’accueil des personnes à mobilité réduite. Les travaux auraient dû terminer en 2016 mais la découverte d’amiante a ralenti le chantier.

Finalement, l’association a rouvert ses portes le 1er juin. « Nous étions impatients », explique Guy Rapaille, bénévole du Prieuré, « on était à Clisson en attendant ».

L’espace a été doublé, passant de 750 à 1 550 m2.

Des alertes sur les écrans

Au rang des nouveautés les plus appréciées : les chambres communicantes. « Nous facilitons ainsi l’accueil des groupes avec des aidants et des aidés, ils n’ont plus besoin de sortir de leurs chambres. »  Et puis, les chambres sont plus spacieuses, avec chacune sa salle de bains individuelle. Lits médicalisés, numéro de chambre en relief pour les malvoyants, prénoms de chacun affiché sur sa porte... 

Une accompagnatrice de Bordeaux apprécie l’écran dans le couloir où les alertes s’affichent quand les vacanciers appellent. « Très pratique. »

Pas de pétanque

Le Prieuré Saint-Pierre de Vertou, établissement des Petits Frères des Pauvres, a rouvert ses portes en juin 2018. © Léa Mariani

Côté jardin, le Prieuré est désormais doté d’un potager avec des bacs surélevés et des rangements à outils à hauteur d’homme. « L’architecte a aussi pensé à des bancs le long des murs si une personne fatigue et les allées sont désormais viables pour les fauteuils roulants. »

Mais des bénévoles regrettent les arbres du parc. Beaucoup ont été coupés.

Philippe, accompagnant du groupe de Bordelais, présents cette semaine, parle aussi du système d’éclairage « trop sophistiqué dans les chambres ». « Il y a quatre boutons, tactiles, avec une lumière progressive, ça les perd un peu. »

Et puis, petite déception pour le groupe de Loire Vignoble, en visite à la journée, hier : pas de terrain de boules. Une omission que le Prieuré va chercher à réparer.

Pour venir, l’entrée a aussi changé et se fait désormais au 8, rue du Camareux (pas encore indiqué par Google maps).

Côté vie associative, le Prieuré recherche actuellement un bénévole avec des compétences de jardinier.

Le programme d’accueil des vacanciers venus des quatre coins de la France est complet jusqu’en octobre. Des Parisiens, des Bourguignons, des Nantais... viennent profiter tour à tour des attraits de la vue sur la Sèvre Nantaise.

>> En savoir plus sur le Prieuré Saint-Pierre

 

Dans la même catégorie