Les 5 bienfaits de la sexualité sur nos aînés

12 février 2020
Bienfaits sexualité personnes âgées

La vie sexuelle, ça rend heureux, c'est bon pour le moral... © goodluz / Shutterstock

articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Atteindre le 7e ciel, une vraie cure de jouvence pour les personnes âgées ? Plusieurs études démontrent les bienfaits d’une vie sexuelle épanouie et régulière sur la santé, le moral ou encore la longévité de nos aînés.

1 - La sexualité, ciment du couple

Si tout le monde s’accorde à dire que la sexualité est essentielle à la longévité du couple, des chercheurs de la Florida State University (2017), aux Etats-Unis, ont voulu le prouver. Ils ont étudié le niveau de plaisir qui pouvait persister après un rapport et les conséquences qui en découlaient sur le couple ensuite : « notre recherche montre que la satisfaction sexuelle reste élevée 48 heures après les rapports sexuels », explique la psychologue Andrea Meltzer, auteure principale de l'étude, dans Psychological Science.

« Cette recherche est importante parce qu’elle s’associe à d’autres recherches suggérant que les fonctions sexuelles servent à garder un couple lié », conclut-elle. Pour les chercheurs, c’est la preuve que les relations sexuelles permettent de lier durablement les partenaires…

2 - Passer sous la couette : une cure de jouvence

Une sexualité épanouie, le meilleur des anti-rides ? En 2013, le professeur anglais David Weeks et son équipe de l’Hôpital Royal d’Edimbourg affirmaient que les personnes ayant une activité sexuelle régulière semblaient avoir 7 à 12 ans de moins que leur âge réel. 

Grâce au plaisir procuré lors de relations sexuelles et au cocktail biochimique d’hormones bénéfiques pour le psychique et le physique, le sexe protégerait ainsi en partie du vieillissement cutané !

3- C’est bon… pour le moral

Lorsqu’on atteint l’orgasme, un festival d’hormones se déclenche. Au programme des réjouissances : l’ocytocine, l’hormone de l’amour, qui va donner un sentiment de confiance, de tendresse… On pense qu’une fois libérée, l’ocytocine reste dans le corps pendant environ 3 minutes mais que ses effets pourraient durer jusqu’à 3 heures !

Puis, les fameuses endorphines, hormones du bonheur et de l'euphorie. Elles sont une sorte de calmant naturel qui élimine anxiété, stress et tensions. Avec elles, on dort mieux et on est moins sujet aux coups de blues…

Enfin, la sérotonine, hormone de la satisfaction, du plaisir et du bien-être, est aussi déclenchée. Considérée par certains chercheurs comme l’hormone du bonheur, c’est une substance sédative et antidépressive qui a effet bénéfique sur le moral !

4 - Le sexe, ça booste le cerveau

Laissons tomber les mots-croisés et les Sudoku au profit d’un moment sous la couette. Pour booster le cerveau de nos aînés, rien de tel que quelques câlins… si l’on en croit les résultats d’une étude britannique menée par l’Université Anglia Ruskin (2019) : les performances cognitives des hommes qui demeurent sexuellement actifs à un âge avancé sont meilleures que celles des hommes qui n’ont plus de relations sexuelles.

5 - Une véritable ordonnance santé

La sexualité, secret de longévité ? Plusieurs études ont tour à tour montré les bienfaits d’une vie sexuelle régulière et épanouie pour prévenir l’apparition des cancers, des maladies cardiaques ou encore de l’hypertension. Qu’en est-il ? 

Pour une étude britannique (Université Anglia Ruskin, 2019), les hommes qui déclaraient ressentir un déclin de leur désir sexuel étaient plus susceptibles de développer un cancer ou d’autres maladies chroniques. Les hommes atteints de troubles de la fonction érectile se sont aussi avérés davantage touchés par le cancer et les maladies coronariennes

En 2016, une étude américaine nuançait : l'orgasme est bénéfique pour la santé des femmes plus âgées mais pas forcément pour les hommes… À l'inverse, les relations sexuelles fréquentes et satisfaisantes accroissent le risque de crise cardiaque chez les hommes vieillissants. La professeure adjointe de sociologie à l'université du Michigan et principale auteure de cette étude Hui Liu concluait : « Ces résultats remettent en question l'idée largement répandue selon laquelle des rapports sexuels procurent des bienfaits pour la santé de tous, de façon égale ».
Pour autant, la Fédération Française de Cardiologie – sur son site Internet – rassure « l’accident cardiaque lors d’un rapport sexuel est rare. La plus vaste étude sur le sujet rapporte que 0,016 % des décès par arrêt cardiaque seraient liés à un rapport sexuel pour les femmes contre 0,19 % pour les hommes ».

Dans son livre La Vie et le temps (Flammarion, 2011), le docteur Saldmann, cardiologue et nutritionniste, résume ainsi « les rapports sexuels réguliers freinent l'apparition de nombreuses maladies, notamment le cancer de la prostate chez l'homme et celui du sein chez la femme ou les affections cardio-vasculaires. (…) Il y a un lien entre sexualité, longévité et santé. La sexualité apporte du bien-être qui dope le bonheur et retarde le processus du vieillissement. »

 

 

Dans la même catégorie