Les petits frères des Pauvres : plus jamais seul

16 février 2018
articles les plus récents
  • 01 avril 2020
    Mesures de confinement individuel dans les Ehpad : les Petits Frères des Pauvres s’inquiètent
    Lire l'actualité
  • 01 avril 2020
    À l'étranger, les Petits Frères des Pauvres continuent de briser l'isolement pendant le coronavirus
    Lire l'actualité
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Le magazine BriveMag raconte l'engagement des petits frères des Pauvres de Brive

Sa plus belle histoire, c'est celle du boxeur... Un ancien champion alité depuis vingt ans, aveugle et cloué sur son lit d'hôpital auquel elle a rendu visite une fois par semaine pendant trois ans.   Au début, il n'osait pas trop parler, mais il était quand même content et puis, petit à petit, des liens se sont créés, de vrais liens d'amitié. Rendez-vous attendus, plaisir des retrouvailles, conversations renouvelées ont ponctué chacune des visites de Nicole Golfîer, bénévole aux petits frères des Pauvres, à ce monsieur, dont nous tairons le nom.   Un jour, Nicole a l'idée de lui faire un cadeau. Un tout petit rien qu'elle met du temps à trouver. De vrais gants de boxe comme on les faisait à l'époque. Cela sera son cadeau d'anniversaire. «Il était tellement content, raconte Nicole, qu'il mimait pour moi des directs et des crochets. Il caressait le cuir et je pouvais voir derrière le voile de son regard toutes les émotions du passé. »   Le boxeur s'en allait pour toujours quelques jours plus tard mais pas l'engagement de Nicole, pas plus que celui de Jacqueline Cousin, responsable du groupe local des petits frères des Pauvres à Brive, ou de tous les autres bénévolesde l'association qui suivent « Redonner de la joie de vivre et en recevoir en échange. » aujourd'hui seuls ou en binôme 17 personnes totalement isolées comme le veut le credo de l'association...     Rendez-vous sur les pages du site www.brive.fr pour lire l'intégralité de l'article du Brive Mag (page 36 du magazine).          

Dans la même catégorie