Les plus beaux souvenirs de Noël de nos aînés

23 décembre 2019
Souvenirs de Noël des personnes âgées

Comment c'était Noël dans les années 60 ou 70 ? Nos aînés racontent. © JP Sageot / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 30 juillet 2020
    Canicule : nos aînés vous révèlent 7 astuces pour se rafraîchir
    Lire l'actualité
  • 29 juillet 2020
    Le Parlement vote enfin une 5e branche de la Sécurité sociale pour compenser la perte d’autonomie des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 21 juillet 2020
    5 gestes pour être solidaire des personnes âgées cet été
    Lire l'actualité
Voir tout

Après des parcours de vie parfois difficiles, la précarité et l’isolement, Noël n’est pas toujours synonyme de moments heureux pour nos aînés. Alors qu’ils fêtent désormais les réveillons chaque année avec les Petits Frères des Pauvres, ils ont bien voulu témoigner de leurs souvenirs d’antan.

« Mon premier train électrique »

« Je me souviens comme si c’était hier de mon premier train électrique… ma première Micheline, c’est moi qui l’avais demandée. J’aimais beaucoup ça les trains, et j’aime toujours d’ailleurs ! » Gilbert, 63 ans, résident de la pension de famille des Petits Frères des Pauvres La Gaîté

« Une orange en cadeau »

« Quand j’étais petite, on n’avait pas beaucoup d’argent. En cadeau, nous avions une orange. Il y avait un sapin à la maison auquel nous accrochions de petites bougies car il n’y avait pas d’électricité. Avec le recul, je me dis que ça aurait pu prendre feu ! Après, je faisais Noël avec mes enfants. Même si j’avais des petits moyens, je me suis toujours débrouillée pour leur faire des cadeaux ! Je payais petit à petit. Il y avait toujours un sapin et un bon repas avec des huitres, des escargots, de la dinde et une bûche ». Ghislaine, 70 ans, accompagnée depuis 4 ans par les Petits Frères des Pauvres d’Ivry, Vitry, Villejuif (94).

« J’aimais les fruits de mer ! »

« Noël, ça ne me rappelle pas que de bons souvenirs... Sauf depuis que je les passe avec les Petits Frères des Pauvres. Ils sont devenus ma famille ! Mais si je devais dire quelque chose… À un moment où j’avais un peu plus les moyens, ce que j’aimais c’étaient les fruits de mer ! Et puis aussi, c’est bête à dire, mais j’aime beaucoup les escargots », Francis, 65 ans, résident de la pension de famille des Petits Frères des Pauvres Anne-Marie Blaise

« Ce soir-là, j’ai réalisé qu’il y avait Noël »

« Mon souvenir de Noël avec les Petits Frères des Pauvres, c’est le soir où je suis arrivée à l’école où s’est déroulée Noël. Je suis arrivée à la salle et ce soir-là, j’ai réalisé, qu’il y avait Noël. Parce qu’auparavant, Noël pour moi, était un jour ordinaire. » Mina, accompagnée par les Petits Frères des Pauvres depuis 3 ans.

« J’ai cru au Père-Noël longtemps… »

« Vous voulez que je vous avoue quelque chose ? J’ai cru au Père-Noël jusqu’à 12 ans. Mes oncles et tantes m’ont aussi fait croire que le Père-Noel envoyait des étoiles filantes ! Depuis que je suis à la pension La Gaîté, je retrouve les vrais Noëls de mon enfance avec toute la décoration que nous préparons nous-mêmes, les repas et l’ambiance de fête… » Jacques, 55 ans, résident de la pension de famille des Petits Frères des Pauvres La Gaîté.  

« Les cadeaux de mon enfance au Maroc »

« J’ai passé mon enfance au Maroc. Mon père travaillait pour une entreprise française et à chaque Noël, les enfants du personnel recevait plein de cadeaux. Je me rappelle la joie que j’éprouvais en les déballant. Quand vous me parlez de Noël, je pense à ça… » Fatima, résidente de la pension de famille des Petits Frères des Pauvres Anne-Marie Blaise.

 

 

Dans la même catégorie