Mobilisation pour les Mal-logés, sans-abri

04 décembre 2012
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Les petits frères des Pauvres participeront à l'action collective du 5 décembre 2012 initiée par le ''Collectif des associations unies pour une nouvelle politique de logement''. L'objectif est de sensibiliser le grand public et les pouvoirs publics à la situation dramatique vécue par de plus en plus de personnes auxquelles même une mise à l'abri la nuit ne peut être proposée.

Nos 33 organisations et la CNAPUS (Coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale) vous invitent à nous rejoindre devant l’église Saint-Germain l’Auxerrois (2, place du Louvre 75001 Paris - M° Louvre-Rivoli ou Pont-Neuf) pour une opération « coup de poing ». Mal-logés, sans-abri : les oubliés de la République Alors que commence un énième plan hiver, que la situation des personnes sans-abri et mal-logées ne change pas, le Collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement et la CNAPUS se mobilisent. La situation est grave. 150 000 personnes vivent à la rue, de plus en plus de familles et d’enfants sont touchés. Le 115 est dans l’incapacité de répondre à plus de 70 % des demandes d’hébergement. Des nuits hôtelières, coûteuses et indignes continuent d’être proposées pour gérer la file d’attente et limiter les dégâts. De nombreuses personnes, découragées, n’appellent même plus le 115. Des travailleurs sociaux témoins de ce drame exercent leur droit de retrait. Des bénévoles indignés tirent la sonnette d’alarme. Les expulsions locatives n’ont jamais été aussi nombreuses. La construction des logements sociaux promis est insuffisamment programmée dans le budget de l’Etat en 2013. Les associations et les travailleurs sociaux sont inquiets et n'ont pas été RASSURÉS par leur rendez-vous avec le Premier ministre le 29 novembre. Nous attendons un signe fort des pouvoirs publics adressé aux plus fragiles de notre pays, notamment dans le cadre de la conférence organisée par le gouvernement sur la lutte contre la pauvreté les 10 et 11 décembre prochain et un vrai changement de cap. Merci de bien vouloir confirmer votre présence auprès de : FNARS : Stéphane Delaunay 01 48 01 82 32 et Céline Figuière 01 48 01 82 06 Fondation Abbé Pierre : Mighelina Santonastaso : 01 55 56 37 45 / 06 23 25 93 79 Secours Catholique : Catherine Coutansais 01 45 49 73 40 et Djamila Aribi : 01 45 49 75 24 Emmaüs Solidarité : Anne Derycke 01 44 82 77 43 / 07 55 57 00 78 >> Télécharger l'invitation du Collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abri et mal logées

Dans la même catégorie