Montargis : une belle renaissance

05 juin 2012
articles les plus récents
  • 29 juin 2020
    Grâce au soutien de tous, les Petits Frères des Pauvres ont pu rester mobilisés pendant le coronavirus
    Lire l'actualité
  • 29 juin 2020
    Convention citoyenne du Climat : des personnes âgées accompagnées par les Petits Frères des Pauvres reçues à l’Elysée
    Lire l'actualité
  • 25 juin 2020
    Grâce aux Petits Frères des Pauvres, c’est déjà plus de 600 personnes âgées isolées qui partiront en vacances cet été !
    Lire l'actualité
Voir tout

Après quinze ans d'inactivité, l'antenne montargoise des petits frères des Pauvres renaît de ses cendres. Jean-Michel Elie aime ses semblables. Depuis plus de deux décennies il oeuvre pour les petits frères des Pauvres et c'est donc tout naturellement, qu'à l'automne 2010, après son retour dans le Gâtinais, il décida de créer l'association locale du même nom dont il est aujourd'hui le président

Après quinze ans d'inactivité, l'antenne montargoise des petits frères des Pauvres renaît de ses cendres. Jean-Michel Elie aime ses semblables. Depuis plus de deux décennies il oeuvre pour les petits frères des Pauvres et c'est donc tout naturellement, qu'à l'automne 2010, après son retour dans le Gâtinais, il décida de créer l'association locale du même nom dont il est aujourd'hui le président. Que de chemin parcouru depuis ! En moins d'un an, la structure compte une trentaine de bénévoles qui vient en aide à 28 personnes de l'agglomération. Rompre avec la solitude Vendredi dernier, l'association ouvrait ses portes dans un local fraîchement aménagé, rue des Récollets. Celui-ci sera donc le siège des petits frères des Pauvres montargois, mais surtout un lieu d'animation pour toutes les personnes âgées qui connaissent des problèmes de solitude, d'isolement ou de maladie. « Notre travail consiste à rompre avec cette solitude à travers des contacts, des visites, des déjeuners, des goûters ou des sorties », souligne Jean-Michel Elie. Et le président de l'antenne locale de préciser que l'association demeure apolitique et non confessionnelle. Ses fonds proviennent essentiellement de dons privés et de légataires. « Nous héritons parfois de petites fortunes », glisse le président. Sur le terrain, les bénévoles montargois concentrent leurs efforts sur les visites à domicile et en EHPAD. Mais pas seulement. Les petits frères des Pauvres organisent également des sorties pour rompre l'isolement. Des personnes âgées du Montargois se rendront ainsi à Paris, du 4 au 11 juillet prochain, pour un programme touristique riche et varié. En août, du 10 au 16, 24 personnes partiront à Lourdes pour participer au traditionnel pèlerinage. L'association locale des petits frères des Pauvres fonctionne trois après midi par semaine, les mardi, jeudi et samedi, de 14 à 17 heures. Les personnes intéressées peuvent se rendre au 16, rue des Récollets. Renseignements au 02.38.93.48.15. Jean-Louis Macé | L'Eclaireur du Gâtinais | 31 mai 2012

Dans la même catégorie