Noël avec les petits frères des Pauvres, une symphonie des coeurs sur un rythme latino

09 juin 2016
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Nouvelle bénévole, j’ai franchi les portes de l’association pour proposer ma participation à un moment important pour les petits frères des Pauvres. Depuis plusieurs mois un groupe de bénévoles prépare la fête. Le vendredi qui précède, les bénévoles se retrouvent pour s’imprégner de l’esprit de Noël chez les petits frères, prendre quelques consignes d’organisation. C’est là que pour moi l’aventure commence. La veille du grand jour tables, chaises et banquettes trouvent, après d’intenses et joyeuses réflexions collectives, leur agencement idéal pour l’accueil du lendemain. Le sapin illuminé voyage et tangue beaucoup, avant de revenir à sa place initiale ! Au terme de cette soirée, les tables multicolores sont dressées de leur parure de Noël, les Pères Noël, réalisés en atelier du jeudi, se prêtent à un concours de beauté et rivalisent d’élégance pour attirer les regards. Ils auront en effet beaucoup de succès. Le jour J, dès le matin, les bénévoles se préparent déjà à l’action, certains pour accueillir les invités, d’autres, pilotes en possession de leur « feuille de route », arrivent avec leurs passagers impatients. La coquetterie de tous est de mise, à la hauteur de l’évènement chacun se mettant au diapason. À la découverte des lieux, la joie est palpable. Le cocktail Casamama de bienvenue servi, les festivités commencent. L’orchestre fait résonner les premières mesures, au tempo très latino. L’allegro ne faiblira pas de la journée, relayé par les participants qui chantent avec coeur et en choeur. En cuisine, le chef s’affaire : Salsa Ron de Cuba, Rumba de foie gras, Boléro carna de vaca et patatas, Conga de fromages, Chacha- cha de griotte, chocolat… Régal pour les yeux et les papilles. Puis, le Père Noël fait son entrée, sa hotte déborde des petites attentions que chacun a souhaité offrir à l’autre. Instant de joie et de surprise d’ouvrir, de découvrir et de confirmer l’importance de ces petits gestes du coeur. Agenda et chocolats finissent de combler les invités. La fin des festivités sonne, hélas trop tôt : « le temps a passé trop vite» entend-on. Les visages sont souriants et illuminés. Le retour en voiture, les photos qui viendront, seront l’occasion de prolonger la fête. Le rythme des maracas, une synchronisation parfaite des bénévoles colorés ont su, dans le bon tempo servir, desservir, accompagner, partager paroles et rires pour le bonheur de tous. Merci à eux ! Oui, ce jeudi 24 décembre 2015 fut une belle symphonie. Ils sont si nombreux ceux qui comptent sur vous et savent pouvoir le faire. La solitude, l’exclusion, la pauvreté, ont laissé place au temps de la fraternité, du partage, de la joie d’être ensemble, de la richesse de la rencontre et de l’allégresse de la fête. Une journée inoubliable qui répare, réchauffe et remplit le coeur de souvenirs heureux. Un merci tout particulier à Édith qui, gracieusement, a ouvert les portes de son restaurant le Casamama aux couleurs des tropiques, et offert le cocktail de bienvenue, invitant ainsi chacun à un bien beau voyage. Quelle générosité ! Dominique  

Dans la même catégorie