Nouveau confinement généralisé : ce que pensent les personnes âgées de la gestion de la crise sanitaire

01 avril 2021
Nouveau confinement : les personnes âgées témoignent sur la gestion de la crise

Nouveau confinement : les personnes âgées témoignent sur la gestion de la crise. © Loïc Trujillo / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 08 avril 2021
    6 infos que vous ne connaissiez pas sur l’isolement
    Lire l'actualité
  • 30 mars 2021
    Notre rapport inédit révèle les impacts de la crise sanitaire sur les personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 29 mars 2021
    Chèque énergie : un coup de pouce pour de nombreuses personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Alors que le président de la République annonçait le 31 mars 2021 au soir de nouvelles restrictions pour l’ensemble des départements métropolitains, les Petits Frères des Pauvres dévoilent dans leur rapport inédit l’opinion, parfois critique, des personnes âgées sur la gestion de la crise par les pouvoirs publics. Témoignages.

Dans un nouveau rapport réalisé en collaboration avec le Cercle Vulnérabilités et Société, les Petits Frères des Pauvres ont interrogé 100 personnes âgées pour analyser les effets de la crise sanitaire sur nos aînés. Nous avons notamment questionné leur positionnement face à la gestion de la crise par les pouvoirs publics. Il en ressort que 46 % des personnes avec des revenus mensuels supérieurs à 2 000 € ont une posture conciliante avec les pouvoirs publics contre 18 % des personnes avec des revenus inférieurs à 1 000 €/mois. On constate une insatisfaction bien plus forte chez les personnes plus précarisées : 59 % des personnes avec des revenus mensuels inférieurs à 1 000 €, contre 25 % des personnes avec des revenus mensuels supérieurs à 2 000 €. 

Les entretiens menés font ressortir deux grands profils : d’un côté, les « légitimistes » qui sont plutôt conciliants à l’égard des pouvoirs publics voire qui sont en demande d’une autorité plus forte. De l’autre, les « résistants », que les motifs d’insatisfaction excèdent au plus haut point et qui vont jusqu’à crier au complot, s’indigner des restrictions de liberté estimées « abusives ».

Toutes les personnes âgées convergent toutefois pour dire qu’elles ont ressenti une impréparation de la part des pouvoirs publics et de l’incompréhension de leur stratégie. Le changement régulier des restrictions de déplacement, la présence ou l’absence d’attestation… font partie des modalités qui sont de plus en plus compliquées à suivre pour nos aînés. Un climat très anxiogène pour eux… Ils témoignent : 

Les témoignages des personnes âgées sur la gestion de la crise Covid-19

« Je pense qu’ils n’ont pas été excellents mais que de toute façon c’était un phénomène tellement inconnu, inattendu, qu’ils ont des excuses. Ils sont un peu trop dans leur bureau et pas tellement sur le terrain. Et puis ils se sont calfeutrés avec leur petit monde médical qui n’est pas très brillant. Entre nous, ils se tirent dans les pattes au lieu de travailler tous ensemble... Mais je ne vais pas leur jeter l’opprobre parce que je pense que c’est horrible d’être au gouvernement en ce moment. Donc ils font ce qu’ils peuvent. », Anne-Marie, 73 ans, région Île-de-France.

« On peut trouver, c’était mon cas d’ailleurs, que ça a été très mal géré au début, et même le fait que le gouvernement dise que les masques ne servaient à rien, ça c’est une grosse bêtise puisque trois, quatre mois après, d’un seul coup c’était devenu hyper important. Donc là, je me suis rendu compte qu’il y avait un grand problème de prévoyance. Ça a été vraiment très, mal mis en place tout ça. », Frédéric, 63 ans, région Île-de-France.

« Il commence à bien faire ce gouvernement-là, il est autoritaire comme tout et fait peur aux Français. », Didier, 72 ans, région Occitanie.

On a l’impression d’être sur une liste d’attente mais on ne sait pas ce qu’on attend. 

« Au gouvernement, ils font ce qu’ils peuvent, je comprends. Et comme ils sont débordés par les évènements, ce n’est pas facile pour eux ! La place n’est pas belle, ils l’ont voulu mais bon... », Maurice, 85 ans, région Bretagne.

« On a vraiment des imbéciles au gouvernement pour proposer des choses pareilles. On se croirait en guerre avec ça. On est gouvernés par des gens incapables, quel que soit leur niveau, ce sont tous des incapables ! », Jean-Louis, 69 ans, région Hauts-de-France.

«Tout le monde rouspète. Regardez en ce moment, c'est tout de la faute au gouvernement si y a tous ces trucs, mais ils n’y peuvent rien non plus ! » Marie-Claude, 78 ans, région Grand-Est.

« Où est la logique ? Il n’y en a pas. Dans tout ce qu’ils disent, il n’y a pas de logique. Il [le gouvernement] a changé tellement de fois que les gens ne savaient même plus où ils en étaient. Donc la preuve est là. Celui-là, il fait beaucoup de dégâts, plus qu’il n’en faut. » Angèle, 67 ans, région Grand Est.

« On a l’impression d’être sur une liste d’attente mais on ne sait pas ce qu’on attend. Je trouve ça très long, et puis, à mon âge, aussi longtemps qu’on va à peu près bien, c’est une perte sur les dernières années qu’on a à vivre. », Constance, 88 ans, Grand Est.

EN SAVOIR PLUS :

Dans la même catégorie