Philippe, 59 ans quitte son logement insalubre grâce aux petits frères des Pauvres

26 octobre 2011
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Créée par les petits frères des Pauvres pour le logement des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité, «Champ Marie» est acteur de la médiation locative et contribue par son action auprès de partenaires bailleurs (publics, privés et «Bersabée») à l'insertion sociale et au mieux-être des personnes exclues. Retour sur action, avec le parcours de (re-)logement de Philippe.

C'est une Assistante Sociale du Conseil Général qui nous a alertés en mai 2010 quant à la situation pour le moins délicate de Philippe, âgé de 59 ans, bénéficiaire d'une pension d'invalidité et sans emploi depuis de nombreuses années. Lorsque nous l'avons rencontré, il vivait seul dans une maison située à Attiches (à une quinzaine de kilomètres au sud de Lille), dont il était copropriétaire avec son ex-épouse et avec laquelle il est toujours en procédure. Suite à son divorce en 1989, il fut contraint de rester dans les lieux malgré un inconfort révoltant. En effet, la maison souffrait d'un défaut d'isolation à l'origine de problèmes d'humidité, l'installation électrique était dangereuse, toutes les pièces étaient « chauffées » par un feu à pétrole et les toilettes étaient situées à l'extérieur sans effet d'eau ! Ce mode de vie ne lui convenait plus, d'autant plus que son état de santé se rapprochait un peu plus de celui de la maison. Le dossier de Philippe a été présenté et validé au comité MOUS (Maîtrise d'OEuvre Urbaine et Sociale) de la Communauté Urbaine de Lille, dispositif facilitant le relogement des personnes défavorisées. Nous lui avons proposé un hébergement dans l'un de nos logements « passerelles » afin qu'il puisse, d'une part, passer l'hiver au chaud, d'autre part, lui permettre, par la suite, d'intégrer un logement adapté dans le secteur public. En effet, ce nouveau statut lui octroyait le bénéfice d'un certificat de recevabilité du FSL pour une aide à l'accès. Philippe fut ainsi hébergé de septembre 2010 à mai 2011 et c'est finalement notre partenaire privilégié, le bailleur social Lille Métropole Habitat qui lui a proposé un logement de type 2 à Seclin, où il a ses attaches, conformément au souhait de Philippe. Nous l'avons bien évidemment aidé dans ses démarches liées au relogement (dossier de garantie FSL, dossier CAF, ouverture des compteurs, assurance…) et avons fait appel au local des dons petits frères afin de meubler son logement. Son passage à Champ Marie lui aura enfin permis d'occuper un logement répondant aux normes de décence et de vivre plus sereinement. Farid DRICI | Lettre d'information Champ Marie - septembre 2011

Dans la même catégorie