Présidentielle 2022 : 100 aînés écrivent au futur (e) président(e) de la République

21 février 2022
Présidentielle 2022 : 100 aînés écrivent au futur Président

Une centaine de personnes âgées se mobilisent pour la Présidentielle et écrivent aux candidats à la Présidentielle. © Victor Lazareff

articles les plus récents
  • 30 juin 2022
    3 personnes âgées ont vécu un moment exceptionnel à cette avant-première au cinéma
    Lire l'actualité
  • 23 juin 2022
    Cette aide que la majorité des personnes âgées ne réclament pas
    Lire l'actualité
  • 23 juin 2022
    80 ans, 80 jours pour changer le regard sur les personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

À l’occasion de la Présidentielle 2022, les Petits Frères des Pauvres ont souhaité donner la parole aux personnes âgées qu’ils accompagnent pour enrichir les réflexions des candidates et des candidats à l’élection. Au travers de 10 thèmes tels que le pouvoir d’achat, l’isolement ou encore l’habitat, ces vieilles et vieux électeurs proposent une vision de la société qui nous concerne tous.

« On n’arrive plus à joindre les deux bouts. On n’a pas assez d’argent pour s’offrir ce qu’il nous plaît. », s’exclame Sophie, 93 ans, tandis que Jean-Louis, 63 ans, constate avec regret : « Du fait que je vieillis, je me retrouve tout seul. Le regard des gens n'est plus le même et je le sens bien. ». Ces paroles sans filtre sont tirées du recueil « Paroles de vieux électeurs » qui vient d’être édité par les Petits Frères des Pauvres (21/02/2022).

Pour la Présidentielle 2022, les Petits Frères des Pauvres ont proposé aux personnes qu’ils accompagnent de s’exprimer sous le format d’une lettre à la future ou au futur Président(e) de la République sur les sujets qui les préoccupent. Au total, une centaine de femmes et hommes âgés de 57 à 97 ans, ont participé à ce projet.

Présidentielle 2022 : des préoccupations qui nous concernent tous

Au cœur de ces lettres, 10 thèmes ont concentré toutes les attentions de nos vieilles et vieux électeurs. Ces préoccupations sont très éloignées des thématiques qui ont émergé lors des premières semaines de campagne comme l’insécurité ou l’immigration. 

Nos aînés, comme l’ensemble des Français, s’inquiètent du pouvoir d’achat. Ils s’interrogent aussi sur leur place dans la société, la fin de vie, la mobilité et la perte d’autonomie, l’isolement, l’exclusion numérique. Les aînés s’interrogent aussi sur leur vieillesse et l’habitat. Enfin, le lien intergénérationnel et l’écologie sont des sujets de questionnements pour eux. 

« Paroles de vieux électeurs » a été envoyé à tous les candidats à l’élection présidentielle. Les Petits Frères des Pauvres y présentent également des préconisations pour nourrir leurs réflexions et réfléchir collectivement aux solutions à apporter pour faire face aux enjeux du vieillissement accru de la population qui nous concerne tous, nous les vieux d’aujourd’hui, de demain ou d’après-demain.  

Alain Villez, Président des Petits Frères des Pauvres exhorte les candidats à prendre en considération les besoins et attentes des aînés : « Mesdames, messieurs les candidates et candidats, écoutez ce que les vieux ont à vous dire et mettez-les au programme ! »

>> Accéder à Paroles de vieux électeurs ci-dessous :

 

Paroles de vieux électeurs
 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie