Reportage photo entre Jérôme Cotton et les « Chinois » : une nouvelle invitation à voyager

21 septembre 2016
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Quelques mois après un premier séjour en notre compagnie à la maison de vacances « Maris Stella » située à Wissant, Jérôme Cotton, bénévole photographe maison, réitère.

Lieu de villégiature : Cabourg et la maison de vacances des petits frères des Pauvres « Le Grand Balcon ». L’objectif est double : être là encore, au cœur des « Chinois », les résidents de la pension de famille « La Chine », photographier toujours presque comme une main tendue. Entre ces deux séjours, Jérôme a passé beaucoup de temps parmi nous à la pension : déambulations, ripailles, conversations à bâtons rompus et autres « chinoiseries ». Son leitmotiv : être avec, plutôt qu’accompagner. L’appareil photo en bandoulière, tel un catalyseur qui n’agirait aucunement dans la transformation de la matière et qui pourtant la permettrait. Ainsi demande-t-il aux uns et aux autres d’être acteurs. Acteurs des clichés que nous vous présentons aujourd’hui. Acteurs de ces miettes de postérité. Une approche non cérébrale et une invitation au voyage, le seul qui vaille : le périple sans oripeaux. Voici le second volet de notre bénévole photographe. Six portraits. Six partitions.   Aleks Wasieczko Responsable de « La Chine ».  

Dans la même catégorie