Sans Internet, isolées… quand les personnes âgées peinent à se faire vacciner

21 janvier 2022
Vaccination des personnes âgées

La vaccination, un parcours du combattant pour les personnes âgées les plus isolées. © Evrymmnt/ Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 16 mai 2022
    Fête des Mères : 6 cadeaux qui ont du cœur sur notre boutique !
    Lire l'actualité
  • 04 mai 2022
    Avec les casques de réalité virtuelle, nos aînés reprennent goût au voyage !
    Lire l'actualité
  • 28 avril 2022
    Vidéo : À 71 ans, Michel vit sous le seuil de pauvreté et compte chaque centime
    Lire l'actualité
Voir tout

Ils seraient 1 100 000 de Français âgés de plus de 65 ans à ne pas être vaccinés selon la Direction Générale de la Santé. En cause notamment, selon une étude sur les intentions de vaccination, les ressources et l’accès aux soins… Du côté des Petits Frères des Pauvres, tout a été mis en place pour faciliter la vaccination des personnes âgées qui souhaitaient y accéder. Témoignages.

Elle s’appelle Jeannette, elle a 84 ans et peine à marcher. Elle n’a pas Internet et les papiers, ce n’est pas son fort. Il y a quelques mois, elle a réussi à se faire vacciner grâce à Alexandra, bénévole des Petits Frères des Pauvres de Strasbourg (67) qui a pris rendez-vous pour elle sur Internet et l’a emmenée en voiture.

Mais Jeannette est loin d’être la seule dans ce cas. Comme elle, 1 100 000 Français âgés de plus de 65 ans ne sont pas vaccinés. Selon la troisième vague de l'étude Slavaco sur les intentions de vaccination, réalisée sur 2 022 personnes entre le 2 et le 17 décembre 2021, l’absence de vaccination n’est pas vraiment un choix mais plus un problème d’accès au système de soins. « Les questions de ressources et d’accès aux soins semblent rester déterminantes », note l’étude. 

C’est le cas notamment pour les personnes âgées très isolées qui n’ont pas Internet ou qui vivent loin d’un centre de vaccination. Pour les aînés isolés, la vaccination peut en effet ressembler à un parcours du combattant : prendre rendez-vous sur Internet ou par téléphone, retenir la date du rendez-vous, se rendre seul dans un centre de vaccination, remplir des papiers, revenir seul chez soi…

Le soutien des Petits Frères des Pauvres pour les rendez-vous de vaccination des personnes âgées

Depuis le début de la campagne de vaccination, les bénévoles des Petits Frères des Pauvres échangent sur ce sujet avec les personnes âgées accompagnées et relaient les informations tout en les laissant libres de leurs choix. 

Mais beaucoup d’aînés ont eu besoin d’aide pour prendre rendez-vous et surtout se rendre dans les centres. Un soutien que les bénévoles ont naturellement apporté. C’est le cas notamment d’Alexandra, bénévole à Strasbourg : « La première étape, c’était de prendre rendez-vous. Beaucoup de personnes âgées étaient inquiètes de ne pas comprendre, de ne pas savoir quelles informations donner… Une fois le rendez-vous pris, il fallait retenir les dates ! Nous étions presque leur calendrier ! Ensuite pour se rendre au centre, je suis véhiculée, donc ça aide énormément. C’est très rassurant pour les personnes de se dire que quelqu’un va venir les chercher, qu’elles ne vont pas être seules lors du rendez-vous pour remplir les documents ou en cas d’effets secondaires. 
Par rapport à l’ensemble de ces éléments, il y avait beaucoup d’inquiétudes. Enfin, le soir, quand les personnes étaient revenues de la vaccination, on les appelait pour être sûrs que tout allait bien, qu’il n’y avait pas d’effets secondaires…
».

 C’est très rassurant pour les personnes de se dire que quelqu’un va venir les chercher

Il y a aussi Marie-Christine, bénévole à Prémery (58), qui a aidé Jacques, 86 ans, à prendre rendez-vous sur Internet car il n’est pas très à l’aise avec les outils numériques. Elle l’a aussi accompagné, avec une autre personne de son village, au centre de vaccination le plus proche… à 30 km de chez lui. 

Pour les personnes âgées accompagnées par nos équipes, cette aide est extrêmement appréciable. Jeannette, 84 ans, remercie : « C’est très important ces services des Petits Frères des Pauvres. Heureusement qu’on les a ! Tout le monde m’aide chez les Petits Frères des Pauvres, dès qu’ils peuvent ! Pour la vaccination, Alexandra m’a demandé si elle devait me prendre rendez-vous et j’ai dit oui immédiatement. À mon âge, on n’attend pas ! Elle a pris tous les rendez-vous car je n’ai pas Internet. Elle m’a emmenée en voiture et m’a ramené de nouveau. »

Pour les Petits Frères des Pauvres, cette aide fait partie de l’accompagnement réalisé tout au long de l’année. Il repose sur une relation de confiance qui se construit dans le temps. Grâce à cet accompagnement, nous luttons contre l’isolement et nous leur redonnons goût à la vie !

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie