Service civique volontaire – du 3 janvier au 2 octobre (9 mois) Noémie Richard

18 mars 2013
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Réalisation de VAD et accompagnements   Organisation des visites découvertes pour les nouveaux bénévoles   Réalisation de synthèses et comptes rendu en rapport avec le pôle VAD   Travail sur l’évaluation et la refonte du système de VAD L’association des pfP à la Fraternité Paris Saint Maur agit principalement sur l’accompagnement et sur le relogement des personnes en situation de grande précarité. Lorsque les personnes sont accompagnées par les pfP, des visites à domicile sont proposées afin de maintenir (parfois de créer progressivement) un lien social pour ces personnes, qui, sont bien souvent isolées. Dans le cadre des VAD, un véritable travail en binôme a lieu entre le bénévole et le salarié référent de la personne accompagnée. Ce travail en collaboration, qui est, naturellement inscrit dans une logique participative et d’échanges, demande une certaine rigueur afin que tous ensemble, bénévoles et référents aient une démarche commune afin de tendre vers le meilleur objectif qui soit : le bien être et l’autonomie des personnes accompagnées.  Globalement, le volet semble bien fonctionner mais certains manquements sont tout de même constatés : manque de bénévoles pour couvrir l’ensemble des VAD, personnes « trop » ou « pas assez visitées », compte rendu de visite non inscrit dans le dossier de la personne accompagnée, etc. Ainsi, pour répondre à ce constat, Noémie a pour mission de travailler sur l’évaluation et la refonte du système de VAD. Le but de ce projet a pour vocation de mettre en lumière et de faire perdurer les éléments qui fonctionnent mais aussi de pallier aux manquements actuels. Dans un souci de transparence et d’objectivité, le projet doit se faire dans une démarche collective. C’est pour cela que Noémie, avec l’appui de Nicole MARIN et d’Aude COSTA organise dès le mois de mars des réunions/débat à thèmes regroupant les bénévoles, premiers acteurs en contact avec les personnes accompagnées lors des VAD, et les personnes accompagnées par la Fraternité, afin d’avoir des regards croisés sur les VAD et d’avancer ensemble vers un projet commun.       

Dans la même catégorie