Un bénévolat sans frontières !

07 août 2013
articles les plus récents
  • 01 avril 2020
    Mesures de confinement individuel dans les Ehpad : les Petits Frères des Pauvres s’inquiètent
    Lire l'actualité
  • 01 avril 2020
    À l'étranger, les Petits Frères des Pauvres continuent de briser l'isolement pendant le coronavirus
    Lire l'actualité
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

L'été notre veille canicule se concrétise par des appels téléphoniques et des visites à domicile ; Manuela bénévole raconte.

L’Arménie, l’Amérique, l’Espagne et l’Irlande se sont donné rendez-vous à Marseille, un vendredi après-midi en plein été. On pourrait penser à un meeting international, il n’en était rien. Andréa, jeune espagnole de 19 ans, Heidi, âgée de 26 ans et de nationalité américaine ainsi qu’Elizabeth, senior tout droit venue d’Irlande se sont investies dans du bénévolat pour l’association les petits frères des Pauvres. Soudées les unes aux autres, elles ont rendu visite à Ch. originaire d’Arménie et faisant partie des personnes accompagnées de l’association depuis trois ans. Une table, quelques chaises, un morceau de gâteau et du jus de fruit, les ingrédients suffisants pour passer un agréable moment dans ce cadre chaleureux. Un petit tour d’horizon s’imposait pour recueillir le ressenti de ces voyageurs à la volonté bien marquée.  Ch., ravie de pouvoir réaliser des rencontres, remerciait ses convives par un discours élogieux : « Accueillir des invités fait toujours du bien. Les bénévoles ont toujours le sourire, je les aime beaucoup car il y a un réel échange, ils ont beaucoup de mérite ! ». Heidi, étudiante, qui prit connaissance du bénévolat pour l’association  les petits frères des Pauvres  au sein de son université en Amérique, sauta sur l’occasion et prit un vol direct vers la France : «  Les bénévoles et les personnes accompagnées sont des personnes extraordinaires », confie-t-elle. Un sentiment partagé par Andréa qui effectue également pour la première fois du bénévolat d’été au sein de l’association: «  Je suis très impressionnée par l’organisation de l’association. Il y a beaucoup de travail effectué par les bénévoles, c’est une expérience humaine enrichissante. ». Le point d’honneur revient à notre senior irlandaise Elizabeth qui dans sa grande sagesse conclut l’entretien sur ces quelques mots : « Nous les accompagnons, les écoutons. Nous faisons quelque chose de petit pour améliorer la vie. ». Espagnole, irlandaise, américaine ou arménienne, cet après-midi-là, le cœur et l’échange humain étaient sans frontières. Manuela Debruyne

Dans la même catégorie