Témoignage

Didier, cuisinier à Chanoinesse

01 juillet 2010
Derniers témoignages
  • Alain, bénévole en milieu carcéral : « au contact des détenus, j’apprends l’humanité ! »

    « Au contact des détenus, j’apprends l’humanité ! »

    Lire le témoignage
  • Alexis, 17 ans, bénévole : « Comment pouvons-nous laisser nos aînés en état de mort sociale ? »

    « Comment pouvons-nous laisser nos aînés en état de mort sociale ? »

    Lire le témoignage
  • Edith, 76 ans : « Ce n’est pas vivre ce que je vis actuellement. Ce n’est pas marrant, je ne vois personne. »

    « Ce n’est pas vivre ce que je vis actuellement. Ce n’est pas marrant, je ne vois personne.

    Lire le témoignage
Voir tout

Je leur fais des choses qu'ils ne mangent pas chez eux... J'adapte en fonction des groupes… Pour certains il ne faut pas de grosses quantités pour ne pas qu'ils soient écoeurés, pour d'autres il faut des repas hachés. Alors on a créé une recette le « haché Vaugirard », c'est de la viande hachée joliment présentée dans un cercle avec une petite sauce, pour que ça donne envie. Ils savent qu'ils sont invités alors ils nous disent les choses, les plats qui leur ont plu. Ce retour là, c'est très agréable. Je suis autonome en faisant plaisir. Et puis je ne fais pas seulement les choses écrites sur la carte comme dans un restaurant, je veille à ne pas faire deux fois la même chose. Libre de leur faire ce qui leur plait ! Didier, Chanoinesse

Autres témoignages