Témoignage Nîmes

Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas

17 mai 2018
nimes-Janine-1024

Janine, une bénévole investie ! © Petits Frères des Pauvres

Derniers témoignages
  • Romane, en service civique à Chicago (USA), « c’est l’expérience de ma vie ! »

    Grâce au service civique, mon regard sur la vieillesse a clairement changé

    Lire le témoignage
  • Souad, bénévole vacances, offre une bulle d’oxygène aux personnes âgées après le confinement

    Les personnes âgées était ravies de partir en vacances parce que le confinement a été lourd

    Lire le témoignage
  • Confinée dans un Ehpad, Maryvonne ne rêvait que de cette sortie avec les Petits Frères des Pauvres

    J’attendais vraiment de retrouver cette liberté

    Lire le témoignage
Voir tout

Rencontre avec Janine, bénévole de l'équipe Petits Frères des Pauvres de Nîmes.

Janine, originaire de Grenoble, a quitté ses montagnes pour descendre travailler dans le Sud… La Côte d’Azur, puis Nîmes où elle vit. « J’ai eu une vie très riche et variée et me suis toujours occupée des autres : garde de personnes, babysiting… ».

Il suffit d’échanger quelques minutes avec Janine pour comprendre ce qui l’anime depuis tout temps et qu’elle offre aux Petits Frères des Pauvres depuis 5 ans : « être à l’écoute, accompagner les gens et ne pas penser qu’à sa personne ».

Le monde est petit...

Comble de l’ironie pour cette Grenobloise, elle a confirmé l’adage : « il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ». En effet, avant d’accompagner Marguerite, il se trouve qu’elles s’étaient rencontrées 10 ans auparavant dans un pèlerinage à Lourdes. Quant à Josiane, qu’elle accompagne aussi, elles ont été voisines dans la même résidence il y a quelques années de cela.

Même si Janine, un sourire dans la voix, se dit « ne pas être une première main mais plutôt une antiquité », on constate vite que cette retraitée a encore plein d’énergie pour s’occuper de ceux qui l’entourent…

Heureusement qu’elle s’octroie des moments de quiétude avec « sa princesse », Sisi, qu’on entend de là ronronner quand Janine s’adonne aux mots croisés et à la lecture pour se ressourcer.

Autres témoignages