Témoignage Aix en Provence | En savoir plus sur : L'équipe locale

Kelly, bénévole : « le confinement m’a permis de reprioriser ce qui compte pour moi : le lien humain »

28 janvier 2021
Kelly bénévole Petits Frères des Pauvres

Kelly est devenue bénévole aux Petits Frères des Pauvres après le 1er confinement. © Kelly M.

Derniers témoignages
  • Abdelkhalikh, bénévole : « Je me sens utile à la société »

    Je me sens utile à la société 

    Lire le témoignage
  • Hugo, 19 ans, en service civique : « une expérience de solidarité inoubliable »

    Une expérience de solidarité inoubliable

    Lire le témoignage
  • Ivana, 99 ans, « les Petits Frères des Pauvres m’ont aidée »

    Les Petits Frères des Pauvres m’ont aidée

    Lire le témoignage
Voir tout

Grâce au confinement, Kelly fait partie des nombreux jeunes citoyens qui ont pris conscience de l’isolement des personnes âgées et ressenti le besoin d’agir. Elle a rejoint les Petits Frères des Pauvres d’Aix-en-Provence (13) en juin 2020. Elle nous parle de ses missions.

Kelly, 33 ans, a récemment intégré les Petits Frères des Pauvres d’Aix-en-Provence (13). Pour elle, cette volonté d’engagement est née pendant la crise sanitaire du coronavirus, véritable révélatrice de ses envies profondes : « Le confinement m’a permis, comme pour beaucoup de gens, de stopper la frénésie du quotidien et de prendre le recul nécessaire pour reprioriser ce qui compte vraiment pour moi : le lien humain et d’entraide, la connexion aux autres. »

Elle décide de s’engager pour les Petits Frères des Pauvres, association de référence contre l’isolement des personnes âgées en France. Elle explique : « J’avais vu plusieurs campagnes de communication, plusieurs reportages qui m’avaient beaucoup touchée et j’avais déjà perçu la force de la structure associative. Une antenne locale existait, cette proximité était idéale pour moi car je souhaitais vraiment agir avec un ancrage sur le territoire ».

Donner du temps aux autres

Depuis juin, Kelly accompagne des personnes âgées isolées. Elle rend notamment visite à une dame atteinte de la maladie d’Alzheimer dans un Ehpad. Des visites qu’elle tente de rendre aussi agréables que possible pour son aînée : « J’essaie d’apporter un moment de détente à la dame, c’est ce qui compte car elle ne se souviendra pas de moi d’une fois sur l’autre, donc je souhaite juste l’apaiser le temps de ma présence. » précise-t-elle.

La jeune bénévole s’occupe également d’un aîné qui vit à son domicile. « Il vit dans un tout petit appartement avec peu de commerces de proximité. Je l’emmène faire des courses avec ma voiture, et je lui offre mon écoute. Il aime raconter des anecdotes, parler de ses désagréments du quotidien. Il parle parfois en latin et cite régulièrement de la poésie, c’est extravagant mais cela me plaît beaucoup ! Il s’ouvre de plus en plus, et j’essaie de l’amener à avoir confiance en l’Association pour qu’il nous exprime ses besoins et qu’on puisse davantage l’aider pour la suite, notamment vis-à-vis de son logement qui sera très certainement inadapté dans quelques années. », poursuit-elle.

Des missions qui occupent et satisfont pleinement Kelly ! D’ailleurs, ces quelques mois passés dans l’Association lui ont déjà donné envie de s’investir davantage… « J’ai envie de donner du temps et de l’énergie à nos bénéficiaires, monter des projets, de sorties, de rencontres entre eux et nous, qu’ils puissent se sentir intégrés à un maillage de personnes aidées et aidantes, qu’ils se sentent appartenir à une grande famille, au sein de laquelle leur valeur est reconnue. »

Le bénévolat chez les Petits Frères des Pauvres vous intéresse ? Découvrez nos différentes missions de bénévolat.

 

Autres témoignages