Témoignage

Souad, bénévole vacances, offre une bulle d’oxygène aux personnes âgées après le confinement

18 août 2020
Témoignage de Souad, bénévole vacances seniors seuls

Souad témoigne de son attachement aux séjours de vacances des Petits Frères des Pauvres pour lesquels elle est bénévole. © William Jézéquel / Petits Frères des Pauvres

Derniers témoignages
  • Grâce à la mobilisation de bénévoles, cette centenaire n’était pas seule pour son anniversaire

    « Les Petits Frères des Pauvres sont tellement gentils avec moi »

    Lire le témoignage
  • Ce jeune en service civique enchante nos aînés avec sa guitare

    « Le but est de tisser du lien grâce à la musique »

    Lire le témoignage
  • Jean, bénévole : « Le bénévole chez les Petits Frères des Pauvres n’est pas isolé »

    « Le bénévole chez les Petits Frères des Pauvres n’est pas isolé »

    Lire le témoignage
Voir tout

Souad est bénévole chez les Petits Frères des Pauvres depuis 10 ans et participe régulièrement à des séjours vacances pour les personnes âgées isolées. Mais cette année, avec le coronavirus, les séjours sont aussi attendus que salvateurs... Elle raconte.

Les séjours vacances avec les Petits Frères des Pauvres, Souad, 40 ans, les connait bien. Bénévole depuis 10 ans, elle a l’habitude d’y participer et de les organiser. Mais cette année, Souad reconnaît que c’est particulier… Avec la crise sanitaire du coronavirus et le confinement qui a suivi, les séjours de vacances des Petits Frères des Pauvres étaient extrêmement attendus. Nos aînés, dont l’isolement a été aggravé par le Covid-19, avaient bien besoin d’un moment de décompression et de briser leur solitude. « Elles sont très, très heureuses. Les personnes âgées était ravies de partir en vacances parce que le confinement a été lourd », confirme Souad. 

Après le confinement, les bienfaits des vacances pour les personnes âgées

Bénévolat vacances seniors seuls

Souad aux côtés de Michèle et Claudine, deux personnes âgées isolées qui profitent d'un séjour de vacances des Petits Frères des Pauvres à Damgan (56). © William Jézéquel / Petits Frères des Pauvres

Pour les personnes âgées, ces séjours représentent une vraie rupture dans leur quotidien et leur permettent de recréer du lien social : « En temps normal, elles sont déjà isolées, mais là, il y a eu un vrai impact psychologique. Alors elles sont vraiment ravies de partir en vacances cet été, malgré les restrictions de masques, de gants... », note la bénévole. 

Les personnes âgées était ravies de partir en vacances parce que le confinement a été lourd

Comme toujours lors des vacances, Souad s’émeut de la bienheureuse métamorphose de nos aînés qui reprennent goût à la vie : « parfois quand on arrive en séjour les gens sont patraques, ils nous le disent et on le voit. Puis lors des vacances, ils s’épanouissent, certains en oublient même leur canne alors qu’ils en ont habituellement besoin pour marcher ! Ils sont tellement bien, ils sont libérés et ils savent qu’ils sont dans un endroit sécurisé. Ils ont une telle assurance qu’ils nous le disent : ils revivent ! »

Comblée de voir les progrès des personnes âgées en vacances, la bénévole attend désormais que d’autres volontaires s’engagent à leur tour : « Si tout le monde faisait un petit quelque chose, ce serait vraiment bien pour nos aînés et pour nous tous », incite-t-elle. 

Autres témoignages