Témoignage Aix en Provence

Lou : j’ai découvert une grand-mère de cœur

10 janvier 2019
lou-christiane-1024

Lou et Christiane, une belle amitié. © Petits Frères des Pauvres

Derniers témoignages
  • Grâce à ce journal, Pascal, isolé et reclus chez lui, peut chasser ses idées noires

    Penser à ce qu’il se passe me permet d’enlever les idées noires que j’ai dans la tête…

    Lire le témoignage
  • Lucette, 84 ans, a réalisé son rêve avec les Petits Frères des Pauvres : dormir dans un château

    J'ai le sentiment que ce séjour me prouve que la vie est belle

    Lire le témoignage
  • Déconfinement : Christiane, 73 ans, « j’ai plutôt peur de sortir »

    J’ai plutôt peur de sortir…

    Lire le témoignage
Voir tout

Lou, ex bénévole de l'équipe d'Aix-en-Provence, témoigne de son expérience d'accompagnement avec Christiane.

"Le 31 mai dernier, je rentrais à Paris. Alors que je m’apprêtais à quitter définitivement Aix, ma ville d’adoption pour une année d’étude quelque peu chaotique, c’est comme guidée par l’évidence que je me suis rendue une dernière fois chez Christiane, pour une dernière visite. La plus émouvante, pleine de nostalgie, et de reconnaissance. 

Histoire d'un accompagnement

En février dernier, j’ai rencontré Christiane pour la première fois, dans son chaleureux petit appartement près de la Rotonde. Toutes deux timides d’abord, nous nous vouvoyions alors et faisions progressivement connaissance avant que nous ne nous révélions l’une à l’autre être de fameuses bavardes. Christiane était à la recherche d’un peu de compagnie et d’une personne à qui parler de temps en temps. De mon côté, je tentais de trouver une bouffée d’oxygène entre les remous d’une année scolaire difficile, et j’avais une profonde envie de me rendre utile.     

En quelques semaines, Christiane a pris une place toute particulière dans ma vie. Chaque retrouvaille hebdomadaire était une perspective réjouissante pour nous deux et nombreuses sont les fois où nous avons repoussé le moment de nous dire au revoir, sur le pas de sa porte, ne pouvant nous résoudre à nous quitter tout de suite.

Les visites étaient toujours promesses de nouveaux moments de partage. Ensemble, nous avons parlé de voyages, de la guerre, de son mari, de mes études… De la pluie et du beau temps parfois aussi. Christiane m’a dépeint son parcours, grâce à sa mémoire si vive. Elle m’a fait plonger dans ses souvenirs en ressortant de ses placards de nombreux albums photos. Je lui montrais sur mon téléphone mes clichés favoris afin de lui faire découvrir mon quotidien.

La découverte d'une Amie

Je conserve aujourd’hui un souvenir ému de ce jour où, munie d’une petite enceinte portable, je lui ai permis de réécouter pour la première fois depuis longtemps, quelques-uns des morceaux qu’elle chérissait avec son mari. Nous avons parfois évoqué des choses plus pénibles, avons ri d’autres fois, parlé de tout et de rien. Mais n’est-ce pas également ainsi que naissent les amitiés ? Autour de conversations parfois insignifiantes, mais au détour desquelles nous nous dévoilons et nous attachons, inévitablement. Des échanges de sourires, une carte postale des Alpes, des coups de fil spontanés, quelques coucous par la fenêtre, un brin de muguet pour célébrer la venue d’un nouveau mai…

Avec Christiane, j’ai découvert une confidente, une grand-mère de cœur, une véritable Amie, toujours positive, attentive, et pleine de chaleur.

Ensemble contre la solitude

Main dans la main, nous nous sommes battues à notre façon contre la solitude qui pesaient différemment sur nos vies. Ainsi, elle et moi avons vécu le temps d’une poignée de mois de précieux moments de complicité qu’il m’est impossible d’oublier.

Les adieux furent douloureux mais j’emporte avec moi quelques photos de nous qui ne me quittent plus et le souvenir d’une rencontre inoubliable, source d’un bonheur suffisant pour deux !     

Aujourd’hui, au cœur de l’été, voilà quelques temps que je suis rentrée. De ma petite maison en Berry, chaque semaine, Christiane et moi nous appelons. Nous nous donnons des nouvelles, et surtout, nous continuons de penser l’une à l’autre. Un hasardeux – mais heureux ! - concours de circonstances me permettra de la retrouver dans quelques semaines, et je m’en réjouis d’avance !

Une expérience riche !

Je suis infiniment reconnaissante envers Les Petits Frères des Pauvres de m’avoir donné l’occasion de vivre une expérience aussi riche à mon âge. Je suis admirative face au travail fourni par les équipes de l’association et après plusieurs mois d’aventure à leurs côtés, j’ai la ferme intention de les suivre encore pour les temps à venir, où que j’aille !

Entre Christiane et moi, la gratitude est mutuelle et sa rencontre m’a apporté bien plus encore que ce que je ne pouvais espérer. Et je n’ai aucun doute quant au fait que la distance ne brisera en aucun cas le lien que nous avons eu la chance de tisser ! Alors, que dire de plus, sinon merci !

Autres témoignages