Témoignage

Témoignage d'une testatrice

18 mars 2009
Derniers témoignages
  • Son service civique auprès de personnes âgées atteintes d’Alzheimer a été un déclic

    Les meilleurs souvenirs sont les sourires que j'ai pu donner

    Lire le témoignage
  • Romane, en service civique à Chicago (USA), « c’est l’expérience de ma vie ! »

    Grâce au service civique, mon regard sur la vieillesse a clairement changé

    Lire le témoignage
  • Souad, bénévole vacances, offre une bulle d’oxygène aux personnes âgées après le confinement

    Les personnes âgées était ravies de partir en vacances parce que le confinement a été lourd

    Lire le témoignage
Voir tout

« J'avais 55 ans, des parents handicapés - dont je me suis toujours occupée au quotidien - et une maison dans l'Orne qu'un ami très cher m'avait légué 10 ans plus tôt. Cette vaste demeure du 17ème siècle, sans eau ni électricité était pour moi un havre de paix, d'échanges et de silence.

Progressivement je me suis occupée du confort de la maison, de ses huit pièces et dépendances, de son terrain de 5 000 m2, de sa mare et de ses libellules. Elle est vraiment superbe, pour moi, c'est le paradis. J'en suis fière, cette maison a vraiment une âme.

Et c'est la raison pour laquelle, je tiens à la léguer aujourd'hui aux petits frères des Pauvres. J'ai rédigé mon testament en ce sens : je lègue de l'argent à ma famille mais la maison revient aux petits frères des Pauvres. Vous savez, j'ai vécu tellement d'expériences de mésentente après les décès familiaux que je ne tiens pas à ce que cette propriété soit l'objet de déchirements. Ce que je souhaite sincèrement, au plus profond de moi c'est que la maison conserve son caractère. ».

Par souci de confidentialité, la donatrice n'a pas souhaité dévoiler son identité.

Autres témoignages