Témoignage

Témoignage : Une journée à Yersin par Léa

02 juin 2017
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

Léa, 24 ans, stagiaire à la communication Fraternité régionale Paris

Pourquoi Yersin ? « La maison Yersin qui fête ses un an cette année, a la particularité de proposer une pension de famille, une résidence autonomie et une petite unité de vie. L’architecture de Yersin est conçue dans une optique d’ouverture sur le quartier. Le but étant de permettre aux personnes âgées et aux voisins du quartier de vivre ensemble et de créer du lien social. » Découverte de la Maison « Pendant mon stage j’ai été amenée à venir découvrir la Maison Yersin pour une journée. J’ai été accueillie chaleureusement par les salariés de l’établissement. L’animatrice m’a présentée dans un premier temps le complexe et ses spécificités (la résidence autonomie, la pension de famille et la petite unité). Par ailleurs, je me suis entretenue plus en détails avec les différents employés pour en savoir un peu plus sur l’organisation.  J’ai pris part à la vie de la maison lorsque j’ai déjeuné à la cantine avec les personnes accompagnées et certains salariés. J’ai été agréablement surprise par la qualité du repas servi, préparé par un cuisinier présent sur place. Les salariés sont à l’écoute et connaissent personnellement chaque résident, leur goût et leur caractère. Ce qui crée une ambiance conviviale, presque familiale. » Participation à une animation collective « Une activité était proposée aux pensionnaires l’après-midi. Une chanteuse est venue pour une représentation, munie d’instruments de musique et d’un classeur comprenant les paroles des chansons qu’elle allait interpréter. Cette animation a su faire oublier le temps d’un après-midi, que nous étions au sein d’une structure spécialisée. Toutes les personnes accompagnées présentes ont pris part à l’activité en jouant, chantant et dansant sur des classiques de la chanson française. Je me suis moi-même beaucoup amusée. » Rencontre avec les résidents « J’ai pu discuter avec certains pensionnaires qui m’ont apporté énormément en me partageant leur vécu, souvent très éprouvant. Cet après-midi-là, j’ai rencontré beaucoup plus de personnes qui ont connu une situation de grande précarité et quelques personnes un peu plus âgées. » Conclusion « Après cette journée bien remplie, j’ai été surprise par la diversité des profils des résidents de Yersin, avec des histoires très singulières. Avant cette visite, j’avais une image préconçue des personnes accompagnées par les petits frères des Pauvres. Pour moi, le principal public de l’association était des individus retraités et isolés. Pourtant, j’ai trouvé majoritairement à Yersin une population beaucoup plus jeune, âgée de 50 et plus, en grande précarité. Loin de l’image que l’on peut se faire d’un établissement spécialisé. »

Autres témoignages