Témoignage

''Voisineuse voisinée''

28 février 2012
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

Maman (Denise) au téléphone: “je ne reçois pas de courrier, la banque veut te voir, quelqu'un a appelé, quelqu'un va passer, on me demande un papier…” impossible d'en savoir plus. Que faire, que dire, quand on habite à 600 km de sa mère qui habite seule à Paris, à 85 ans, est malentendante et a la maladie d'Alzheimer ?

Sa maladie et son handicap rendent  la communication et la compréhension difficile. Je ne peux pas toujours évaluer s'il y a lieu de réagir rapidement et si c'est le cas, je ne peux pas toujours faire le nécessaire à distance. Et toujours cette incertitude et aussi inquiétude: est-ce que le  chauffage, le téléphone, la télé fonctionnent bien ? A-t-elle vraiment égaré sa carte bancaire ou simplement oublié le code ? Même en essayant d'organiser le côté pratique au maximum  sur place, lorsque je suis à Paris, ou par téléphone, mails, lettre, il survient régulièrement un problème, pas forcément grave, mais que je ne peux régler ou même percevoir à distance. Depuis décembre je voisine ‘virtuellement' ma mère sur Voisin-Age. Cela signifie que je suis en contact avec des voisineuses qui, elles,  voisinent  réellement Denise, l'appellent ou lui rendent visite. Je suis en contact avec elles sur Voisin-Age et nous nous informons réciproquement de la situation. Caroline a accompagné Maman à la banque, la semaine prochaine, elle lui rendra visite. Comme il fait très froid, c'est vraiment rassurant de savoir que quelqu'un va passer, s'assurer que la température dans l'appartement  est suffisante et voir, par exemple,  si elle a des crevasses aux mains. Malgré le contact téléphonique régulier avec ma mère et mes séjours sur place, je ne peux pas être sûre de pouvoir bien évaluer son état mental et physique. Maintenant je suis  plus rassurée, sachant que les voisineuses m'informeront si elles remarquent quelque chose d'anormal ou inquiétant.  Moi de mon côté, je peux donner des informations utiles aidant à voisiner plus facilement. On me demande souvent pourquoi ma mère ne va pas en maison de retraite, ce serait tellement plus simple et rassurant pour moi. Non, si vous la connaissiez, vous comprendriez tout de suite que Denise n'est pas faite pour la maison de retraite, et elle craint d'y être envoyée.  Voisin-Age nous aide à retarder cette dernière solution. Laurence D.

Autres témoignages