Qui sommes-nous ?

Une personne âgée isolée est une personne en souffrance et, pour nous, cette situation est inacceptable.

NOTRE VISION

Chacun de nos aînés devrait pouvoir vivre pleinement sa vie jusqu’au bout en maintenant le lien social indispensable à son bien-être et à sa sérénité.

Les nouveaux rythmes de la vie contemporaine conduisent malheureusement à une fragilisation du lien familial, social et à un nombre croissant de personnes âgées isolées, la pauvreté venant aggraver ce phénomène. 

Le constat aujourd’hui est alarmant : en France, 1 personne âgée sur 4 souffre d’isolement. Parmi celles-ci, 300 000 sont en état de « mort sociale », privées de liens et des plaisirs simples et essentiels de la vie.

NOTRE VOCATION

Depuis 1946, nous sommes aux côtés des personnes âgées souffrant d’isolement, prioritairement les plus démunies.

Par nos actions, nous recréons des liens leur permettant de retrouver une dynamique de vie : partager des expériences, trouver ensemble des solutions à leurs problèmes, retrouver la joie, être soi, être libre de ses choix, rêver et oser réaliser ses rêves, oser se projeter à nouveau. Vivre, tout simplement.

Par notre voix, nous incitons la société à changer de regard sur la vieillesse,  nous témoignons des situations inacceptables que nous rencontrons, nous alertons les pouvoirs publics sur la nécessité d’agir, nous favorisons l’engagement citoyen, nous proposons des réponses nouvelles.

Permettre à chacun de nos aînés souffrant d’isolement et de solitude de vieillir le plus sereinement possible, dans l‘échange et le partage, dans les plaisirs simples et essentiels de la vie.

Nos actions en chiffres

38 238 personnes aidées
316 équipes d'action
12 212 bénévoles engagés
30 maisons
475 appartements individuels
160 projets soutenus

L’origine des Petits Frères des Pauvres

Armand Marquiset, fondateur des Petits Frères des Pauvres, était un homme en quête de sens. C’est à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, après un long cheminement personnel et spirituel, qu’il décide de se mettre pleinement au service des Autres, puis en 1946 de créer l’Association. Son projet : mobiliser de jeunes hommes au service des plus pauvres. Et à la sortie de la guerre, les plus pauvres étaient les personnes âgées, manquant de tout.

 

Le nom de l’Association porte le sens de sa motivation première : des hommes au service des pauvres. C’est dans ce contexte que les valeurs fondatrices ont pris leurs racines : fraternité, fidélité, le sens de la fête et de la joie, le beau, l’audace, les fleurs avant le pain, des liens jusqu’au bout de la vie.

 

Très vite, son souhait a été d’élever les Petits Frères des Pauvres au rang d’une congrégation religieuse : servir l’homme fragile c’était, pour lui, servir Dieu. Un souhait jamais réalisé. En effet, l'Eglise lui préconise de rester laïc afin de mobiliser plus largement les citoyens. 

 

Les Petits Frères des Pauvres sont sans appartenance politique ni confessionnelle.

Les 10 dates clés de notre combat contre l’isolement des personnes âgées

1946
Création de l'association

Création officielle de l'association des Petits Frères des Pauvres. Organisation des premières actions à Paris en faveur des « vieux pauvres » du Quartier Saint-Ambroise (Paris 11ème).

1951
Création des réveillons de Noël

Premier réveillon de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres avec la paroisse Saint-Ambroise. Une initiative qui essaimera par la suite en région puis dans de nombreux pays à travers le monde.

1977
Création de Bersabée, fondation pour le logement

Création de Bersabée, première fondation pour le logement. Elle est ensuite devenue, en 2003, la Fondation des Petits Frères des Pauvres.

1980
Création de La Jonquière

Création de La Jonquière, petite unité de vie, située à Paris (17e arrondissement). La Jonquière se veut être un lieu de vivre ensemble, permettant à des personnes âgées d’accéder à un logement autonome et une vie collective, afin d’éviter de se retrouver en situation d’isolement.

1984
Lancement de Solitud'écoute

Lancement de « Ecoute Amitié » - devenu en 2007 « Solitud'Ecoute » (n° vert 0 800 47 47 88), un service d'écoute et d'accompagnement par téléphone animé par des bénévoles tous les après-midis, 7 jour sur 7.

1986
Début des vacances pour tous

Dès 1950, les Petits Frères des Pauvres agissent pour mettre le droit aux vacances à la portée de nos aînés les plus pauvres. Précurseurs des maisons de vacances, ils décident ensuite en 1986, d'organiser la première croisière sur le Rhin pour 70 personnes en perte d'autonomie.

1996
50 ans - grande cause nationale

A l'occasion du 50ème anniversaire de l'Association, les Petits Frères des Pauvres obtiennent le label Grande cause nationale.

2001
Création Pfp-Age

Création de l'Association de gestion des établissements des Petits Frères des Pauvres qui gère plus de 30 maisons à ce jour.

2007
Lancement de Voisin-Age

Les Petits Frères des Pauvres lancent un dispositif complémentaire Voisin-Age pour retisser des liens sociaux et replacer les personnes âgées au cœur de la vie de leur quartier. 

2017
Publication de la 1ère étude de référence

À l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, les Petits Frères des Pauvres publient un rapport de référence annuel sur la solitude et l'isolement des plus de 60 ans en France et dénoncent la "mort sociale" de plus de 300 000 de nos aînés. 

Les Petits Frères des Pauvres à l'international

Initiée en France par les Petits Frères des Pauvres, la lutte contre l'isolement des personnes âgées s'est étendue à l'international. Aujourd'hui, la Fédération Internationale des Petits Frères des Pauvres est présente dans dix pays : Allemagne, Espagne, Irlande, Pologne, Suisse, Roumanie et en Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada, Mexique).

En savoir plus
Présence dans 10 pays

ressources

Projet associatif

« Avec les plus pauvres, vivre la fraternité »

Rapport annuel 2017

Charte de l'Association

"Valeur, mission et pacte associatif"

Comptes combinés Petits Freres des Pauvres 2017 et rapport Commissaire aux comptes

Comptes combinés Petits Freres des Pauvres 2017 et rapport Commissaire aux comptes