5 activités à faire avec une personne âgée atteinte par la maladie d’Alzheimer

21 septembre 2021
5 activités avec une personne atteinte d'Alzheimer

Ecouter de la musique ou chantonner ensemble, des sessions musicales toujours appréciées par les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. © Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 20 octobre 2021
    Pour cette malvoyante, aller au Puy du Fou a été une expérience inoubliable
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    Témoignages : ces bénévoles se surpassent pour offrir des petits plaisirs aux personnes en soins palliatifs jusqu’au bout !
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    6 idées reçues sur le bénévolat en soins palliatifs
    Lire l'actualité
Voir tout

Comment occuper une personne âgée atteinte par la maladie d’Alzheimer ? Comment la divertir et illuminer ses journées ? Inspirez-vous des activités organisées au cours de leurs visites par les bénévoles de l’équipe dédiée à l’accompagnement des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées à Paris (75).

Au cours de leurs visites auprès des personnes âgées atteintes par la maladie d’Alzheimer, les bénévoles apportent présence et réconfort. Pour pouvoir communiquer et créer un véritable lien avec ces aînés, ils redoublent de créativité pour proposer des activités qui vont permettre à la personne de s’exprimer autrement.
 
Ces activités varient en fonction de l’humeur de la personne, de ses loisirs ou encore de l’évolution de la maladie.

1- Faire écouter de la musique à une personne atteinte d’Alzheimer

Lorsque la parole devient laborieuse, que les sens déclinent ou que les troubles neuro-évolutifs s’accentuent, les bénévoles de l’équipe dédiée à l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer ou maladies apparentées et de leurs aidants éventuels à Paris (75) peuvent utiliser la musique comme médiateur… Qu’il s’agisse simplement d’écouter de la musique ensemble ou de chantonner quand c’est possible, ces pauses musicales sont toujours très appréciées. En effet, elles sont prétextes à se remémorer des souvenirs passés ou simplement à profiter de la joie du rythme.
 
Isabelle, bénévole de Danièle, 82 ans, témoigne : « J’ai acheté une petite enceinte et un ipod où j’ai mis des musiques classiques des années 50, 60, 70,80… je savais qu’elle aimait bien chanter. J’ai aussi imprimé les paroles de ces titres, en gros caractères, et on chantait ensemble. Elle ne parlait plus vraiment mais elle arrivait à chanter et certains résidents de l’Ehpad entonnaient même parfois avec nous. »

2- Sortir se promener ensemble 

Apprécier les balades citadines ou les promenades au grand air, c’est toujours possible quand on est atteint par la maladie d’Alzheimer. En bonne compagnie, ces sorties peuvent faire grand bien et être l’occasion d’échanger avec d’autres personnes (des voisins qui passent, le serveur…). 
 
Margaux, bénévole d’Evelyne, 83 ans, explique : « J’accompagne Evelyne depuis 3-4 mois. Elle n’a pas de hobby particulier comme la musique ou la lecture mais j’ai découvert qu’elle adore sortir, aller dehors, discuter… Depuis qu’il fait meilleur et que les cafés ont rouvert, on prend du temps pour sortir et boire un café en bas de chez elle. On se reconnecte un peu à la vie ! (…) Le moment de sortir est très important pour elle. La discussion tourne autour des gens qu’elle connait dans la rue, de ses souvenirs, de nos points communs… ».
 
Depuis que les cafés ont rouvert, on se reconnecte un peu à la vie !

3- Suggérer des arts créatifs aux aînés atteints par la maladie d’Alzheimer

Quand la parole se raréfie, les arts créatifs tels que le dessin, le coloriage, la peinture… peuvent être d’une grande aide. Ces arts permettent à la personne âgée atteinte d’Alzheimer de s’exprimer autrement. 
 
Pour Isabelle, bénévole de Danièle, 82 ans, le dessin et les coloriages font désormais partie intégrante des visites de l’aînée. « Lorsque Danièle s’est arrêtée de chanter, j’ai cherché ce que je pouvais faire d’autre. J’ai pensé aux dessins ou à l’écriture, notamment parce que Danièle a été auteur de plusieurs livres. Je cherche des coloriages et des mandalas sur Internet que j’imprime ensuite. Elle était très attachée à son chat, donc j’ai toujours quelques coloriages de chat parmi le reste. J’ai aussi acheté des feutres à l’eau que je lui propose à chaque visite. Nous dessinons "à quatre mains" : chacune son tour nous faisons des propositions ou suivons la dernière action. Quand ça bloque pour le dessin, je prends une feuille blanche et j’écris le début d’une comptine, d’un poème, d’une chanson et ça la lance dans l’écriture. Elle aime aussi beaucoup tout ce qui est question à résoudre : je peux lancer des séries de chiffres, de lettres et elle continue. Quand elle n’a plus envie d’écrire, je propose parfois une forme et ça la relance. », décrit-elle.

4- Utiliser les outils numériques avec une personne âgée atteinte d’Alzheimer

5 activités avec une personne atteinte d'Alzheimer

Nos bénévoles permettent de garder le lien grâce aux outils numériques avec les proches des aînés qu'ils accompagnent. © Petits Frères des Pauvres

Un peu de lecture sur une tablette ? Une personne âgée atteinte d’Alzheimer qui garde le lien avec ses proches en vidéo ? Nos bénévoles peuvent proposer ce type d’activités aux aînés qu’ils accompagnent pour créer du lien ou leur permettre de rester en contact avec leurs proches. 
 
C’est par exemple le cas des bénévoles qui accompagnent Evelyne, 83 ans, dont la fille vit loin de sa mère. Des visios sont régulièrement organisées pour que mère et fille puissent se voir grâce à notre Association. « J’ai pu assister en visio à la visite des bénévoles. Ça nous a fait plaisir à toutes les deux, maman et moi, c’était super ! Ça met vraiment du baume au cœur... », déclare Fabienne, la fille d’Evelyne.
 
J’ai pu assister en visio à la visite des bénévoles. Ça nous a fait plaisir à toutes les deux, maman et moi !

5- Danser en rythme

Écouter de la musique c’est bien, mais danser c’est mieux ! Pour les Petits Frères des Pauvres, « même en fauteuil, on peut continuer à danser, un peu différemment certes… car la danse et le rythme perdurent malgré la maladie », sourit Valérie Vergote, coordinatrice de l’équipe dédiée à l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer ou maladies apparentées et de leurs aidants éventuels à Paris (75).
 
Grâce à une playlist bien choisie, vous pourrez inviter la personne à vous suivre dans quelques pas de danse (ou à taper des mains ou des pieds). L’idée : lui rappeler combien elle aimait danser et combien il est encore agréable de twister en rythme !
 
 
À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie