Blue Monday : les astuces bonne humeur de nos aînés

17 janvier 2022
Blue Monday : les astuces bonne humeur des personnes âgées

À l'occasion du blue monday 2022, nos aînés partagent leurs secrets contre la mauvaise humeur. © Pascal Simonin / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 16 mai 2022
    Fête des Mères : 6 cadeaux qui ont du cœur sur notre boutique !
    Lire l'actualité
  • 04 mai 2022
    Avec les casques de réalité virtuelle, nos aînés reprennent goût au voyage !
    Lire l'actualité
  • 28 avril 2022
    Vidéo : À 71 ans, Michel vit sous le seuil de pauvreté et compte chaque centime
    Lire l'actualité
Voir tout

Ce lundi 17 janvier 2022, c’est le fameux Blue Monday, censé être le jour le plus déprimant de l’année. Heureusement, nos aînés regorgent d’astuces et de sages conseils pour affronter les moments difficiles de la vie et être de meilleure humeur. Ils partagent avec vous !

Dans la vie, on sait tous qu’il y a des hauts et des bas… Et nos aînés peuvent d’ailleurs en témoigner ! Grâce à leur longue expérience, ils ont su tirer parti de ces coups durs mais aussi de ces moments de bonheur pour savoir aujourd’hui ce qui leur apporte de la joie. Jean-Paul, Jacqueline ou encore Colette vous livrent leurs astuces anti-déprime à l’occasion du Blue Monday 2022.

Les livres, une richesse intérieure

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Jean-Paul

Les livres, un exutoire pour Jean-Paul. © Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres

« Je n’ai pas la vie de retraité que je devais avoir avec mon ancien travail de commercial à cause d’incidents de parcours alors j’ai l’habitude de m’adapter. Je lis beaucoup. Quand ça ne va pas, je lis. Ce que je ne trouve pas dans ma vie, je le trouve dans un livre. » Jean-Paul, 76 ans, accompagné par les Petits Frères des Pauvres de Marseille (13).

Voir des gens

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Jacques

Le dessin, l'une des astuces bonne humeur de Jacques. © Loïc Trujillo / Petits Frères des Pauvres

« Ce qui me fait tenir en ce moment, c’est le fait d’essayer le plus possible d’avoir une vie normale en pensant le moins possible au Covid-19. Cela passe par le fait d’être actif, sortir, essayer de voir des gens, profiter du soleil et dessiner. », révèle Jacques, 59 ans, résident de la pension de famille La Gaité (75).

Rester gamin dans sa tête

Blue Monday : les astuces bonne humeur d'Alain

Garder son âme d'enfance, c'est le secret d'Alain ! © Pascal Simonin / Petits Frères des Pauvres

« Dans ma tête, je suis resté assez gamin. C’est ce qu’il faut pour conserver la fraîcheur de l’esprit et la peur du loup ! Dans mon appartement, j’ai aussi une terrasse avec des petits oiseaux qui viennent se baigner. Je peux regarder les nuages chaque jour. Ma terrasse, c’est mon trianon, c’est l’amour des plantes et de la nature. La nature est magique, merveilleuse, extraordinaire… ça aussi, c’est mon secret. », sourit Alain, accompagné par l’une des équipes des Petits Frères des Pauvres à Paris (75).

Les coloriages

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Dominique

Le coloriage, le secret anti-déprime de Dominique. © Victor Lazareff / Petits Frères des Pauvres

« Quand je suis angoissée, je colorie la vie », témoigne Dominique, 65 ans, accompagnée par les équipes d’Ivry-sur-Seine (94) qui a découvert le coloriage pendant le confinement.

Avoir un animal à ses côtés

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Colette

Avoir un chat à ses côtés rassure Colette. © Jean-Louis Courtinat / Petits Frères des Pauvres

« Noisette (le chat de la résidence, note de la rédaction) me permet de tenir. C’est une présence. Je m’occupe d’elle. Le temps passe plus vite. Elle ne dort pas dans ma chambre mais dès le matin je pense elle. Parfois elle semble comprendre ce que je lui dis. » explique Colette, 87 ans, résidente de la pension de famille La Jonquière (75).

Être entouré par les bénévoles des Petits Frères des Pauvres 

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Gilbert

Gilbert, soutenu par l'équipe de la pension de famille de la Gaité. © Loïc Trujillo / Petits Frères des Pauvres

« C’est le fait d’être très entouré par les responsables de la Gaité, mais aussi les bénévoles. Ils nous apportent beaucoup de soutien. Je n’ai jamais eu de soutien de la sorte. Ils sont présents quotidiennement, ils nous adressent des marques d’attention, de la chaleur humaine. Cela nous permet de ne pas nous décourager et de nous dire que l’on va s’en sortir. », dévoile Gilbert, 66 ans, de la pension de famille La Gaité (75).

La musique, une passion dévorante

Blue Monday : les astuces bonne humeur de Jacqueline

Jacqueline puise ses ressources dans la musique. © Loïc Trujillo / Petits Frères des Pauvres

« La musique est sans doute ce qu’il y a de plus important pour moi. C’est pourquoi je suis très contente de ces sorties avec les Petits Frères des Pauvres et j’ai un grand plaisir d’assister aux concerts proposés par l’Association car j’ai une profonde passion pour la musique. » remercie Jacqueline, 80 ans, accompagnée par les Petits Frères des Pauvres d’Ivry-sur-Seine (94).

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie